Sensibilisation


Sensibilisation et prévention à la violence sexuelle faites sur les filles/femmes autistes

 

70 à 90 % des femmes autistes seraient victimes de violences sexuelles. 

Les spécificités liées à l'autisme (ne comprend pas les sous entendus, ne comprend pas l'implicite, difficulté de communication sociale), les conduit à une vulnérabilité face aux violences sexuelles subies. À leur faible compréhension des sous-entendus et de l'implicite s’ajoutent des difficultés de communication sociale, qui les amène à être incomprises face à un professionnel en charge de victimes de violences sexuelles.

Axes d'intervention

➡ Intervention auprès des structures accueillants des filles et femmes autistes 
➡ Conférence sur les violences sexuelles subies par l'autisme au féminin 
➡ Formation des professionnels du Planning Familial 
➡ Participe au Comité de pilotage de santé sexuelle en faveur des femmes en situation de handicap 
➡ Mise en place de groupe d'échanges sur les violences sexuelles 
➡ Audition sur les violences sexuelles chez la femme autiste lors des groupes nationaux de préparation au 4eme plan autisme 
➡ Travail engagé avec la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite humaine 
Audition lors de la visite de Mme Devandas Aguilar, experte de l'ONU  en insistant sur les violences sexuelles que subissent les femmes autistes 
➡Participation au groupe de travail national n°5 d'élaboration au 4eme plan autisme sur les formations de professionnels 
➡Contribution à l'écriture du manifeste contre l'impunité des crimes sexuels remis à la secrétaire d'État attachée au premier ministre 
➡Écriture d'article sur les violences sexuelles chez la fille et femme autiste 

 

Sensibilisation du sous-diagnostic chez les filles/femmes autistes

L’absence de diagnostic adapté chez les femmes autistes leur empêche de bénéficier d'un soutien adapté : leurs hypersensibilités sont incomprises ou niées, tout comme leurs spécificités émotionnelles et, par ailleurs, elles ne reçoivent pas d’aide pour leurs difficultés sociales, professionnelles et de communication. La souffrance générée peut être importante (isolement, désocialisation partielle ou totale, précarité, maltraitance), leur estime de soi est souvent très basse et des complications sociales et psychiatriques sont susceptibles de résulter de cela, alors qu’un repérage précoce peut, à l’inverse, réduire ces comorbidités et favoriser une meilleure intégration sociale.
 
Axes d'intervention
 
➡Sensibilisation des centres experts Asperger et Centres de Ressources Autisme sur la problématique de la fille, femme et mère autiste 
➡Mise en place de partenariat avec aide à la mise en place de groupe sur la maternité, les violences sexuelles et le diagnostic 
➡Participation au projet d'étude du Pr Mottron sur l'autisme au féminin 
➡Intervention dans les universités pour la sensibilisation de l'autisme et notamment les violences que subissent les femmes autistes 
➡Contribution au groupe de travail national « Adultes » dans le cadre de l'élaboration du 4eme plan autisme sur le sous-diagnostic des femmes autiste et ses conséquences  
➡Publication de témoignages de femmes autistes, en lien avec l'emploi, la maternité
➡ Traductions (par des membres de l'association) d'articles/études anglophones relatifs au sous-diagnostic et ses conséquences
➡ Sensibilisation des médias sur le sous-diagnostic et les problématiques associées
➡ Entraide, par la création d'un groupe facebook dédié aux femmes diagnostiquées et aux femmes en démarche diagnostique
➡ Interpellation des politiques sur cette problématique → Question écrite au gouvernement par la députée Mme De Sarnez, sur le thème du sous-diagnostic des filles autistes