Accompagnement des femmes et des enfants victimes de violences

  • Le collectif féministe #NousToutes a recensé tous les dispositifs pour les femmes et enfants victimes de violences ouverts pendant le confinement, au niveau local comme au niveau national. Retrouvez toutes les informations ici > https://t.co/M06VgxRRKW
  • Les horaires d’ouverture des associations féministes, les coordonnées des intervenants en commissariat, mail de la cellule pour les enfants en danger : toutes les infos par département sont rassemblées ici > https://t.co/M06VgxRRKW

Présentation de l’AFFA

L’AFFA est une association qui vise à défendre les droits des filles et des femmes autistes et/ou en situation de handicap.

Aujourd’hui encore, les filles et les femmes sont « oubliées », mises à l’écart dans la communauté de l’autisme, car la clinique de l’autisme reste essentiellement masculine. Les spécificités féminines ne sont pas encore assez connues ou reconnues, si bien que l’on aborde trop rarement l’absence de soutien spécifique aux femmes autistes.

En effet, l’autisme s’exprime chez elles de manière un peu différente et faute de prise en compte de ces spécificités, elles ont d’autant moins accès à un diagnostic et à un accompagnement adapté. Les femmes autistes sont par ailleurs doublement discriminées dans le monde du travail, en tant que femmes et personnes avec particularités de fonctionnement. De plus, de nombreuses femmes sont également mères et sont, par leur comportement particulier jugées suspectes et davantage exposées aux risques de signalements de la part de professionnels de l’enfance. Les membres de notre association ont souvent eu un parcours de vie compliqué, notamment au niveau professionnel (beaucoup ne travaillent pas ou plus), alors qu’elles possèdent pourtant de nombreuses compétences inexploitées et une grande capacité de travail et de concentration, surtout quand le sujet leur plaît.

Avant d’être des personnes autistes, elles sont dabord des femmes et se retrouvent confrontées aux violences que peuvent subir les femmes dans notre société. Leurs difficultés à comprendre la notion de consentement, les sous-entendus et les intentions d’autrui les rendent particulièrement vulnérables, notamment lorsqu’elles ne sont pas conscientes de leur fonctionnement différent  : elles courent donc un très grand risque de subir des violences psychologiques et sexuelles tout au long de leur vie. Les violences sexuelles en institution ne sont pas épargnées, comme tout lieu fermé.   L’impact psychotraumatique qui en résulte est souvent méconnu des professionnels et donc non pris en charge de manière adaptée, entraînant alors abandon et isolement.

Objectifs de l’association

 

Les objectifs de l’AFFA sont de :  
  •  participer activement à la sensibilisation et à l’élaboration de toute mesure concernant les filles et des femmes quel que soit leur âge
  • travailler de manière constructive avec les autorités compétentes afin de permettre l’enrichissement des réflexions concernant le droit des enfants et des femmes dans notre société
  • lutter contre les violences
  • être partenaire auprès d’autres associations défendant le droit des enfants et des femmes et de lutte contres les violences sexistes et sexuelles
L’association est apolitique : la présence des membres du conseil d’administration dans des instances en lien avec les personnalités politiques quelles qu’elles soient a pour objectif de sensibiliser les pouvoirs publics sur les droits et spécificités des filles et femmes autistes et/ou en situation de handicap. Sa présidente actuelle est Marie Rabatel.

Membres d’honneur de l’AFFA

Ernestine Ronai
Ernestine Ronai est responsable du premier Observatoire des violences envers les femmes depuis sa création en 2002.
 Elle est co-présidente de la Commission Violences du Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes. Elle est aussi personnalité associée au CESE où elle a présenté le rapport sur les violences faites aux femmes dans les Outre-mer.
 Elle a été coordinatrice nationale de la lutte contre les violences faites aux femmes de janvier 2013 à 2017.
Bibliographie
Ernestine Ronai a été co-auteure dans les ouvrages collectifs : 
 »Violences conjugales, un défi pour la parentalité » (Dunod) et « Violences conjugales, le droit d’être protégée » (Dunod).
« J’ai découvert l’association en travaillant avec Marie Rabatel sur la formation des personnels en lien avec des femmes handicapées, en particulier des femmes autistes. J’ai beaucoup appris et je suis heureuse d’apporter mon soutien à votre association ».
 
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
 
Muriel Salmona
 
« Je suis médecin psychiatre, spécialisée en psychotraumatologue, depuis plus de 25 ans, j’accompagne, je prends en charge et soigne en consultation des victimes de violences, plus particulièrement des femmes, des enfants et des personnes vulnérables victimes de violences sexuelles, de violences intra-familiales, conjugales et institutionnelles.
 
En 2009, j’ai fondé l’association Mémoire Traumatique et Victimologie dont je suis présidente et créé le site memoiretraumatique.org. Dans le cadre de cette association, nous faisons un travail d’information, de formation, de recherche, d’enquêtes et d’études sur les conséquences psychotraumatiques des violences sur la santé des victimes et sur leurs mécanismes, nous organisons des colloques, des conférences, des campagnes, et nous sommes régulièrement auditionnés, et nous faisons des plaidoyers et des Manifestes auprès des pouvoirs publics en France et en Europe pour améliorer la lutte contre les violences et les discriminations, ainsi que la protection, la prise en charge et le respect des droits des victimes.
J’ai écrit de nombreux articles et quatre ouvrages dont trois chez Dunod, « Le livre noir des violences sexuelles » en 2013 et une deuxième édition révisé en 2018, « Violences sexuelles. Les 40 questions-réponses incontournables » en 2015, « Châtiments corporels et violences éducatives. Pourquoi il faut les interdire en 20 questions réponses. » en 2016 et, en 2019, un « Que sais-je ? » aux éditions PUF sur Le harcèlement sexuel.
Je travaille, entre autres avec la MIPROF et l’Observatoire des violences faites aux femmes du 93, je suis membre de la commission Enfance en France de l’UNICEF et du comité scientifique de la chaire Mukwege de Liège, de lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles en situation de conflits.
 
Dans le cadre de mon activité militante de lutte contre toutes les formes de violences, contre le déni, la loi du silence et l’impunité, contre toutes les inégalités et les discriminations, je collabore avec de nombreuses institutions et associations partenaires, et j’ai eu la chance de rencontrer il y a trois ans Marie Rabatel la présidente très engagée de l’AFFA, l’Association Francophone des Femmes Autistes, nous avons fait le même constat sur les luttes qu’il fallait mener, et aussitôt noué une étroite et riche collaboration, depuis nous luttons ensemble contre le déni concernant les violences sexuelles que subissent les femmes autistes et la triple peine qu’elles subissent en étant bien plus à risque du fait de leur handicap de subir des violences sexuelles dès l’enfance pour lesquelles elles ne sont qu’exceptionnellement protégées, en étant plus vulnérables à un impact psychotraumatique bien plus sévère sur elles qui n’est quasiment jamais reconnu et pris en charge, et en subissant du fait de ces conséquences psychotraumatiques une aggravation de leurs troubles autistiques. Nous développons donc ensemble des actions d’information, de formation et de plaidoyer pour que les femmes et les filles autistes soient mieux protégées des violences et mieux prises en charge que ce soit au niveau médical, social ou judiciaire.
 
Je salue le remarquable combat de Marie Rabatel, son engagement inépuisable et l’extraordinaire travail accompli par son association au service des femmes et des filles autistes victimes de violences et je suis très heureuse et fière d’y être associée. Je souhaite une longue vie et beaucoup de victoires communes à nos associations et à notre partenariat. »
 
www.pdf24.org    Send article as PDF