Relations amoureuses, sexualité et syndrome d’Asperger


 

Marie Bertaina, membre de l'association, a fait un résumé de l’ouvrage d’Isabelle Hénault (2006) traitant de la question de la sexualité et des relations amoureuses chez les personnes avec Syndrome d’Asperger et Autisme de Haut Niveau. Tony Attwood y mentionne le fait que c’est un sujet qui mérite d’être traité, car "malgré la multiplication des recherches et des publications, la question des relations interpersonnelles et de la sexualité des personnes Asperger est demeurée négligée", alors que "les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont les mêmes champs d’intérêt, les mêmes orientations et les mêmes problèmes sexuels que la majorité des gens". Si les individus Asperger démontrent un intérêt et des besoins similaires aux personnes "neurotypiques" en matière de sexualité, l’expression de leur sexualité est souvent particulière. Alors que la plupart des adolescents aspies manifestent une curiosité certaine pour le sujet, leurs spécificités neuro-atypiques peuvent les éloigner des découvertes amoureuses et sexuelles qu’ils sont supposés faire lors de cette période de bouleversement hormonal. Chaque individu est différent et les cas de figures sont variés, mais certaines similarités permettent cependant de dresser un état des lieux global de la question de l’amour et de la sexualité chez les personnes avec syndrome d’Asperger.

Lire ou télécharger le résumé, par Marie Bertaina, du livre en PDF ICI, ou acheter le livre chez Decitre.

Relations-amoureuses-et-SA-1


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Relations amoureuses, sexualité et syndrome d’Asperger