Caractéristiques des adolescentes autistes de haut-niveau ou Asperger


Article et liste rédigées par Magali Pignard et Alice Afanasenko

Cette liste est élaborée à partir de la liste (non officielle) des caractéristiques des femmes autistes de S. Craft, que nous avons adapté pour les jeunes filles car l'expression de l'autisme y est un peu différente de chez la femme :

  • moins de stratégies d'adaptation mises en place ;
  • souffrances intérieure plus exacerbées, à quoi s'ajoute une puberté souvent mal vécue et une entrée dans la sexualité souvent mal négociée ;
  • difficulté d'auto-analyse due à une capacité d'introspection et de recul moins forte qu'à l'âge adulte ;
  • implicites sociaux et conformité à ces implicites beaucoup plus importants que pendant l'enfance, d'où une tendance à développer un faux self en société (personnalité faussement extravertie ou excentrique, drogues) ou au contraire à se réfugier encore plus dans la solitude.

À noter que la base de ces traits n'apparaît pas à l'adolescence ni à l'âge adulte mais dès la naissance : les expressions se font seulement de manière plus exacerbée et plus extrêmes (scarifications dues au malaise social etc.).

Important :

Pour établir cette liste, qui n'est absolument pas un outil de diagnostic, nous nous sommes basées sur les expériences personnelles de chacune : ces caractéristiques ne sont pas toutes encore étayées par les différentes études scientifiques actuelles. Il est possible de se retrouver dans plusieurs de ces caractéristiques sans pour autant être dans les Troubles du Spectre de l'Autisme.

Voici cette liste en format pdf (3 pages) :

caractéristiques-adolescentes-asperger-2
www.pdf24.org    Send article as PDF   

Répondre à Sophie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Caractéristiques des adolescentes autistes de haut-niveau ou Asperger

  • Jojo

    Je n’en reviens pas… Je me retrouve vraiment dans cette liste, alors que je pensais que c’était plus ou moins normal d’agir ainsi à l’époque. Mais je prends et ai pris conscience de beaucoup de choses, et je m’aperçois désormais que beaucoup de stratégies mises en place ont de grosses répercussions, mais sont visibles également, et si le système d’éducation était plus informé et formé à propos de l’autisme, nombre d’enfants pourraient se faire diagnostiquer plus tôt, et cela éviterai beaucoup de souffrance à ces adolescents, et de ce fait, en feraient des adultes plus épanouis.