Gare à Greta ! Réaction de l’AFFA à l’article de Michel Onfray


Par Alice Afanasenko, docteure en littérature, enseignante et chercheuse autiste, membre de l’AFFA, 25 juillet 2019

Que l’on soit militant de la cause écologiste, climatosceptique ou encore indifférent à tout cela, en vacances, au travail, sous la canicule ou non (mais il est difficile de lui échapper cette année), nul n’ignore plus aujourd’hui ni le nom ni le visage de Greta Thunberg. À elle aussi, il est difficile d’échapper tant le battage médiatique autour de sa personne est intense.

Greta ne dit rien que de connu, pourtant Greta dérange. Les réactions qu’elle suscite sont même de plus en plus violentes : son discours à l’Assemblée, mardi 23 juillet, a encore été l’occasion de déchaînements virulents.

Le summum de la haine misogyne et handiphobe a été atteint mardi 23 juillet par Michel Onfray, auto-proclamé philosophe, à qui revient donc la palme du sordide tant sa plume trempe dans la boue de ses fantasmes libidinaux, poursuit le vieux sillon de la haine des femmes et témoigne du mépris des personnes autistes en général – avec, en prime, une touche de dédain généralisé pour la jeunesse (à lire ici mais on peut aussi fortement s’abstenir).

Selon le vieux philosophe qui, visiblement, ne supporte pas de recevoir de leçons d’un plus petit que lui, Greta, jeune fille autiste Asperger militante écolo, serait donc rien moins qu’un “cyborg” (je passe les allusions à son corps de poupée et les implicites sexuels qui s’y trouvent logés). Et finalement, son visage “qui ignore l’émotion – ni sourire ni rire, ni stupéfaction, ni peine ni joie”, à “l’enveloppe” “neutre”, sur “un corps sans chair”, ne fait rien moins qu’annoncer “l’avènement du posthumain”, “ce vers quoi l’Homme va”.

Monsieur Onfray, vous qui voulez laisser l’autisme de Greta “de côté”, sachez quand même que, loin de représenter le posthumain, son visage, comme le mien et comme celui de la plupart des autistes, ne fait que traduire la difficulté que nous avons d’exprimer physiquement nos émotions – ce qui ne veut pas dire que nous n’en avons pas, loin de là. Si les autistes représentaient le futur de l’humanité, comme vous le dites, permettez-moi de vous dire que vous, vous en seriez plutôt le passé, obscurantiste et borné.

Non, nous, autistes, ne sommes pas posthumains. Nous sommes, malheureusement pour nous, bien dans le présent, dans un présent difficile et auquel nous nous accrochons malgré nos spécificités sensorielles et neurologiques qui ne nous rendent pas la tâche facile. Malgré la stigmatisation dont nous sommes victimes. Malgré les préjugés qui pleuvent dès que nous tentons de nous exprimer. Et ce n’est pas parce que nous ne manifestons pas comme vous nos émotions, ce n’est pas parce que nous avons une rationalité et une affectivité différentes de la vôtre que nous ne sommes pas aptes à penser et à peser dans les débats contemporains. Oui, Greta est intelligente et, du haut de ses 16 ans, elle peut au moins vous enseigner l’humilité.

Monsieur Onfray, on peut apprendre de tout et de quiconque, même des enfants. Encore faut-il savoir interroger. Mais au lieu de chercher, il est parfois plus facile de cracher. Au lieu de tenter de comprendre, il est peut-être plus vendeur de crucifier. Hélas, loin de nous le temps des intellectuels français que le monde nous enviait et celui de la french theory qui rayonnait jusqu’en Amérique (et qui s’y lisait d’ailleurs davantage que chez nous – France, éternel pays des vieux conservateurs !)…

J’ai lu ailleurs que l’autisme de Greta la rendrait vulnérable à la manipulation ou encore qu’elle souffrirait de “troubles obsessionnels”. On va même jusqu’à critiquer l’éducation de ses parents (interview du docteur Laurent Alexandre pour Le Point, publié le 23 juillet 2019). C’est, encore une fois, méconnaître totalement ce qu’est l’autisme en général. Pourtant ces réflexions viennent, là, non d’un philosophe mais d’un médecin. Si Greta avait grandi en France, elle aurait été enfermée en hôpital psychiatrique et mise sous neuroleptiques dès ses premiers jours de grève et cela, non pas parce que l’autisme est une forme de psychose, mais parce que nous avons 50 ans de retard sur le reste du monde dans la prise en charge de ces troubles de la communication et des interactions sociales. Il faut encore le répéter, chaque jour, des dizaines de fois : l’autisme n’est pas une maladie, ce n’est pas non plus une déficience mentale (bien que parfois cela puisse être associé, comme cela peut être associé à un très haut potentiel intellectuel ou à une intelligence normale), ce n’est pas le futur de l’humanité non plus. C’est un trouble du neurodéveloppement qui entraîne des particularités perceptives, sensorielles, comportementales et de communication. Mais nous sommes humains et nous avons droit à la parole. Encore faut-il qu’on nous la donne. Greta a eu cette chance-là. Et son intérêt spécifique (et non le “trouble obsessionnel”) pour l’écologie n’invalide en rien la pertinence de ses propos, au contraire.

Mais la petite Greta Thunberg n’a pas seulement le tort d’être autiste, elle est en plus femme et adolescente – autant dire tout le contraire de ce qui fait notre paysage politico-intellectuello-médiatique actuel. Et cela est insupportable pour la plupart des hommes. Qu’elle ait tort ou raison, peu importe au fond. Là n’est pas, là n’est plus, il me semble, aujourd’hui la question. Car ce que le phénomène Greta révèle au fond, c’est l’éternel phallocentrisme de la pensée française que déploraient déjà les féministes des années 1970 (et Derrida avec elles), c’est la phallocratie de nos institutions politiques (allez voir les commentaires des députés qui ont boycotté son discours), une République des héritiers toujours vivace, héritiers qui refusent d’écouter toute pensée de la différence et qui affichent sans complexe leur mépris des plus faibles. Cynisme suprême, le CETA fut voté le jour même où Greta défendait l’écologie à l’Assemblée.

Cet article peut-être republié sur un autre site/blog, en citant la source et nom de l'auteure

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

288 commentaires sur “Gare à Greta ! Réaction de l’AFFA à l’article de Michel Onfray

  • Christine91

    Les propos de ce pseudo philosophe sont tout simplement honteux et illustrent bien son défaut d’intelligence. Je ne suis pas spécialement pro ecologie mais s’en prendre à une jeune fille de cette façon avec ces mots là est scandaleux.

    • BRUNO DEMASY

      Madame, je suis féministe, pro Israélin, évidemment qu’on ne peut pas être anti autiste (à moins d’être un nazi), j’adore la jeunesse, la liberté d’expression etc etc, donc rien de malsain chez moi. Je pense néanmoins que cette demoiselle n’avait rien à faire à l’assemblée nationale (pas plus que Madame Macron ne doit avoir une quelconque subvention ni fonction ni rémunération ni armada de secrétaires.

      • Becomin Jerome

        [Pro israelien]…[évidemment, je ne suis pas nazi]
        C’est vous qui le dites. Post à 80% hors sujet, repassez l’année prochaine en ayant tué moins de palestiniens.

      • Christine91

        Monsieur,
        Le problème n’est pas la position politique prise par vous, moi ou cette jeune fille. Comme vous je ne sais pas si son choix de venir à l’Assemblée était opportun, mais il me semble que la question n’est pas là.
        Ce qui me pose problème c’est la violence avec laquelle ce philosophe s’en prend à une adolescente de 16 ans qui souffre d’un trouble et essaie de faire valoir ses convictions quand même, ce qui est courageux et devrait être salué, que l’on adhère à sa cause ou non. Les termes employés dans l’article, et surtout le terme « cyborg », « ce vers quoi le monde tend » est très insultant pour une personne qui ne peut maîtriser les expressions de son visage en raison de son syndrome. L’appeler « cyborg » c’est lui dénier son humanité, ses émotions, et c’est inacceptable.
        Pour moi celui qui a écrit cela a un coeur de pierre, indépendamment de toute considération politique, féministe et sur la condition autistique.
        Dire que « évidemment qu’on ne peut pas être anti-autiste », sans doute vous ne l’êtes pas, mais l’évidence ne vaut pas pour tout le monde, à en croire l’article.

        • P.Rance

          Je pense qu’elle use et abuse de son statue d’autiste et qu’elle est instrumentalisée. Lui aurait-on donné autant d’importance si elle avait été une adolescente désespérément normale?

          • Nathalie Pichon

            Instrumentalisée, peut-être ou non, ce n’est pas le but de l’article. Quant à user et abuser du statut d’autiste, c’est très grave de dire cela. Diriez vous : « OH cette personne use et abuse de sa cécité, de sa paralysie, de son cancer……….C’est très grave, échangez de place et peut-être comprendrez vous qu’on ne peut pas jouer avec le handicap.
            Nathalie
            Membre de l’AFFA
            Modératrice

      • Bourgois Yves

        vous avez beau proclamer que « cette demoiselle n’avait aucune place à l’Assemblée nationale », ce ne sont pas vos idées qui décident, cette place elle l’avait et elle en aura encore beaucoup d’autres. Et si c’est « cette demoiselle » qui vous dérange, lisez le rapport des scientifiques !

      • Daniel VILLEBASSE

        Je suis déçu par cet article de Michel Onfray alors que j’avais apprécié son livre sur l’athéisme.
        Le niveau des « critiques », aussi bien les siennes que celles d’un certain nombre de personnalités politiques a atteint des sommets de mauvaise foi qui n’honorent pas ceux qui les ont proférées.
        Un certain nombre de députés de sont évertuésn à faire croire que cette jeune fille prononcerait un discours dans l’hémicycle de l’A.N. ce qui était un mensonge. Des députés de la République pris en délit de fabrication d’une »infox » est loin d’être glorieux !

      • ROMEY Christian

        Ce qui est scandaleux, ce sont les gens qui la manipulent. Et cela, votre bêtise l’empêche de le voir. Ses parents sont à vomir. Elle est incapable de répondre « pour » ou « contre » le CETA. Si elle avait un brin d’intelligence, elle répondrai « NON » au Ceta. En temps que personne humaine je la respecte, quant à vous, renseignez-vous sur la première personne qui ait venu la soutenir lors de son 1er jour de grève et là vous comprendrez très vite …

        • Boulard

          La question qui lui a été posée n’était pas « êtes vous pour ou contre le CETA ? » mais
          « Vous êtes là le jour du vote du Ceta, que dites vous de cela ? »
          Ce à quoi elle a répondu : « j’ai été invitée à venir aujourd’hui, je n’ai rien à en dire à cela ». Le tout en anglais !
          La traduction : « je n’ai rien à dire à propos du ceta ». HA, cher.e.s journalistes ! C’est quand même très différent isn’t it ?

          Pourquoi c’est tellement dérangeant qu’une personne remette chacune des institutions où elle est invitée en face de ses responsabilités face à une crise écologique qui menace notre survie ?
          Parce que cette personne est une femme, jeune, différente (pas rapport à une norme) ?
          Parce qu’elle est libre ? Parce qu’il n’y a pas de prise sur elle ? Parce qu’elle défend une cause, qui devrait aussi être celle de chacun.e de nous : bien vivre ensemble sur cette Terre, sans aucun enjeu de pouvoir ? Parce qu’elle s’exprime avec le coeur ? Parce qu’elle se met au service de ce qu’elle défend ?

          J’espère qu’elle reçoit plus de messages de soutien que de critiques publiques. Et je la trouve bien inspirante cette jeune fille. Bel été à vous.

      • Jharz

        Être pro-israélien, ça c’est une bonne maladie, il y a tellement d’imbéciles pro-palos qui ignorent ce qui se passe réellement au Moyen-Orient…
        Quant à Michel Onfray, il a parfaitement le droit de s’exprimer et surtout de bousculer tout ce politiquement correct insupportable.

        • KAR

          Mais enfin? D’oú Michel Onfray bouscule le politiquement corect ? J’ai lu ces livres, et selon moi il enfonce des portes deja grandes ouvertes dans un style vainement pompeux.
          Sa »philososhit » ne marche que pour les gens qui n’ont rien lu d’autre que leurs manuels scolaire et qui ont bien bêlés apres la leçon.
          Et puis en quoi la veracité des evennnement lies au conflit israelo palestinien a quoi que ce soit a voir avec cet article? Je crois Monsieur que vos jugements tranches sur les capacites intellectuelles de vos contemporains sont de dangeureuses pertes de temps. Vous jugez sans comprendre, comme absolument tout le monde moi y compris. Juste occupez vous de bien continuer a polluer et de consommer plus d’ogm tout en denigrant les femmes, les handicapes, et les minorites les plus fragiles, je pense que ça vous premettra de vous ameliorer humainement

          • PASCALE Sanchez

            Ce monde est majoritairement peuplé de déficients cognitifs (Ce n’est pas une faute, ce n’est pas leur faute, c’est une histoire de plasticité cérébrale)… il faudra attendre encore des siècles et des siècles avant que cela change. Pour la minorité, patience et compassion seront les outils de survie. CQFD.

    • Bourgois Yves

      Quant à Michel Onfray, il est de ces « philosophes »
      qui misent sur l’inertie de leur célébrité, ça fait longtemps que je ne me fatigue plus à le lire !

    • V1C0X

      Vous arrêté au pathos, ne voyant que les mots qui vous déplaisent en dépit du fond du propos, dénote largement de votre propre défaut d’intelligence. Problème bien trop répandu en France aujourd’hui. Manque de culture, de compréhension du langage (donc des textes lus ou entendus), inaptitude à la compréhension des propos donc des problématiques et de leurs enjeux. En somme, incompétence manifeste à donner un avis éclairé sur quelque sujet que ce soit. Et j’ai bien dit « un avis éclairé ». Donner un avis, absurde et hors de propos, vous êtes tout a fait apte à le faire, comme la majorité de la population. Navrant pour le pays « des lumières », car elles sont éteintes.

      • Nathalie Pichon

        Si vous avez analysé le texte de Michel Onfray, merci de nous éclairer sur notre incompréhension de ses propos. Je lis ici beaucoup d’attaques sur les personnes qui sont choquées de droit des propos générés par Mr Onfray. J’attends une analyse pertinente expliquant en quoi il a raison de juger une personne sur son physique, sa façon d’être. Vous noterez que l’activisme de Greta n’est pas le propos de l’article, ni la manipulation d’ailleurs. Ce qui choque est la manière de faire insidieuse permettant de faire parler de lui, en choquant justement, un peu indigne pour un philosophe.
        En retour l’article de Alice analyse bien la manière de faire de Mr Onfray en manipulant le lecteur par son propre jugement de la personne.

        Nathalie Saillard Pichon
        membre de l’AFFA, bénévole et modératrice

        • Patrice

          Bonjour. Avez-vous déjà lu Onfray, au-delà de ce seul article qui vous choque, vous en votre qualité de personne engagée dans une lutte contre une agression envers des personnes déficientes ? Handicapées est la forme d’usage des managers, politiques, et autres, économico-sociétaux. Sauf que quelque part, individuellement ne sommes-nous pas tous des « pathologies », agressés que nous sommes pas tous les artefacts dont ON nous bombarde pour que nous entrions bien « dans le rang » ? Alors oui, tous les moyens sont bons ? Y compris l’usage d’un personnage atypique monté en Égérie, en Icône. L’Ecologie, grande cause Politique de Sauvegarde de la planète ? Je me marre
          Perso, je n’ai pas compris que M. Onfray se moquait individuellement de la personne Greta, mais dénonçait l’Égérie médiatisée, élevée au « rang spirituel » d’une Icône. Ce qu’il dénonce, en clair, ce sont donc les poncifs manipulateurs que cet état trimbale. Depuis cinq, six ans, M. Onfray est, dans ses études et écrits de Philosophe, « entré en guerre » contre les agressions faites  » à l’intelligence humaine », aux savoirs et connaissances, à la Culture par l’entremise d’artefacts virtuels remettant en cause les acquis et travail de savoir-faire et de savoir-faire au bénéfice d’une matrice machiniste, mécaniste. Et, se servant de Greta dont il est persuadé qu’elle n’est qu’n rouage de la matrice, il nous pose la question : « souhaitez-vous vraiment devenir un robot ; un trans-humain ? Qu’il ne connaisse pas mieux que moi les divers syndromes de l’autisme, c’est sûrement vrai. Mais, dans son article, les natures mêmes des autismes, ne sont pas son propos.Même s’il juge sur une apparence, non pas par raison philosophique mais par affect lié à ses propres émotions. Comme tout un chacun qui n’est pas une machine, M. Onfray est aussi sujet de ses émotions. Et c’est tant mieux. Quant à l’Ecologie, au fond, qu’est-ce ? Une Science. Peut-être la plus grande si l’on admet que c’est celle qui Préside à toute VIE, Biologique, Physique. Et LA VIE s’en tenant à sa Raison se moque bien de tous avis comme de tous comportements Humains. Qu’on se le dise. Non. Je ne revendique pas que nous puissions individuellement faire n’importe quoi, parce déjà pour sa propre vie, vaut mieux prendre soin de LA VIE. Or, ce n’est pas le chemin dirigiste, voire totalitariste et unilatéral, intronisé « UNIVERSEL » qui fera taire la VIE, avec ses caprices comme avec ses merveilles. En cela, la forme de défense de la cause prétendument engagée par Greta n’est qu’une cause perdue, en ce qu’elle s’en prend aux comportements du Quidam Lambda au lieu de s’en prendre à l’intérêt spéculatif du « vert » quand l’Ecologie est aussi bleue, rouge, jaune, bref de toutes les couleurs : celles dont un proverbe vante les « couleurs de la Vie ». Quant à moi, qui ne suis pas philosophe, mais Physicien, qui a eu parmi ses collaborateur le bonheur de travailler avec une ingénieur asperger, outre ses inspirations techniques, ses capacités d’extrapolations, eh bien, elle n’était pas avare envers notre équipe, de manifestations de joies et de débordements qui nous étaient tous communicatifs. Sauf que, voilà, en dehors du labo, elle n’était pas capable d’être aussi autonome qu’une personne dite « normale ». Ceci étant, je ne sais pas ce qu’est une « personne normale », aujourd’hui. Plutôt, je ne le sais plus, quand je me réfère à la nature et la charge des enseignements généraux, techniques et scientifiques de mes années d’étudiants (avant 68) comparés à ceux de mes petits enfants, je pleure… de rage.Ah oui, ils sont doués avec « la machine » et ses « aides à la décision » : qu’on les leur enlèvent, et leur raisonnement devient majoritairement « de la diarrhée mentale ». Et j’en passe. Aujourd’hui, vu le reste limité de mon existence sur terre, je me marre. Cordialement.

      • admin Auteur du billet

        Oh oui monsieur, vous avez bien raison de nous rappeler notre bêtise suprême et incapacité notoire à donner un avis et oser critiquer des personnes d’une intelligence supérieure, dont vous faites très certainement partie. Nous nous agenouillons devant vous et réclamons nos 1000 coups de fouet pour avoir osé critiquer une personne appartenant à l’élite de la nation, voire l’élite mondiale, et même intergalactique.
        Appelez la police, car nous plaidons coupables de critique envers une personne érudite.

      • KAR

        Ah ben c’est sur qu’avec des critiques aussi eclaires que celle la on ira loin. C’est bien de defendre Onfray et sa grande vacuite. Apres s’auto feliciter parce que vous avez reussi a lire un de ces livres et que vous pensez avoir compris quelque chose d’aussi creux n’est pas necessaire. Tout comme il n’est pas necessaire de blamer les defauts d’intelligences et les manques de lumieres apparents de toute une civilisation tout en continuant a vivre avec votre bandeau sur les yeux. Vous ne pouvez pas voir les lumieres en etant atteint de cecité. Il serait bon de vous demander pourquoi vous vous pensez meilleur que le reste de vos contemporains ….

  • TERRIER Sophie

    Soutien total à Greta qui incarne la fraîcheur, le courage, une énergie et un espoir communicatif ! des gens comme elle donnent de l’élan pour affronter les conventions et la bêtise qui détruisent le monde. Longue vie à Greta, qui nous entraîne sur son chemin tellement vivant !

    • roudil

      vous auriez laissé vos enfants manquer l école tous les vendredi pour aller s’asseoir devant le palais du Luxembourg vous ?? Et pensez vous que Greta va de sa propre initiative rencontrer les grands de ce monde ? c est une manipulation , renseignez-vous , allez chercher qui tire les ficelles !!

      • Bernard 81

        Bel article qui rend justice à cette jeune femme courageuse, lucide, intelligente et honnête.
        Onfray doit jouer dans la provocation pour ne pas se faire oublier

      • Emmanuelle

        Et même, rien ne justifie sa façon de dépeindre Greta. Son discours n’est globalement que l’expression de son dédain pour les femmes, les jeunes et les autistes. Les arguments qu’ils développent ne sont que des jugements à l’emporte pièce en regard de l’âge, du sexe et de l’autisme de Greta. Autant je pourrais entendre qu’il n’est pas d’accord avec la position qu’elle défend autant sa position injurieuse et irrespectueuse sur qui elle le discrédite complètement.

      • Andrzej Kolodziej

        Vous serez peut-être étonné d’apprendre que les critiques les plus justifiées et les plus sévères à l’encontre de Greta T. vous trouverez en Suède. En dépit de la propagande officielle, ses compatriotes sont au courant de toutes les manipulations dont elle fait l’objet et je peux vous assurer qu’elle a beaucoup moins de succès dans son pays qu’à l’étranger. Bravo Michel Onfray pour cette analyse pertinente de ce triste personnage qu’est Greta T. Quel dommage que l’esprit cartésien n’est plus d’aucune utilité pour une grande partie des Français d’aujourd’hui.

  • Stephane PERIER

    Bonjour Alice,
    Et merci pour cet excellent article.
    Heureusement tous les hommes n’ont pas encore atteins ce niveau de bêtise et j’ose espérer que Greta marquera l’histoire bien plus que ne le fera ce ‘monsieur’. ^^
    Au plaisir,
    Stéphane

    • Fabrice

      Je pense que « Greta » ne marquera pas de chose… Allez voir la tentative d’interview sur « Causeur », et vous aurez une idée du niveau de sa réflexion…
      Qui vivra verra !

    • V1C0X

      Elle marquera effectivement l’histoire. Comme le parangon de la manipulation médiatique et l’illustration de la bêtise manifeste de toute une société.
      Savez vous qu’elle va sortir un livre? Ecrit par d’autres, bien entendu. Mais sous son nom, pour la com’. Savez vous qui sont ses parents? Des stars du showbiz Suédois. Sa mère était la candidate Suédoise a l’Eurovision en 2009. Savez vous qui la sponsorise? Un certain Ingmar Rentzhog. Financier et investisseur qui utilise l’image de la marionnette qu’il a créée pour faire des ronds sur le dos des imbéciles.
      Savez vous, en fait, qui est Greta Thunberg? Pas le moins du monde.
      Et vous osez la comparer à un Michel Onfray qui a des dizaines de livres a son actif (que vous n’avez jamais lus et ne lirez jamais, sans nul doute) tous plus fournis et intelligent que l’intégralité de ce qu’a pu dire et/ou faire Sainte Greta.
      Abstenez vous à l’avenir.

  • Teddy

    Ce qui est présenté dans cet article n’a rien à voir avec ce que j’ai lu.
    J’invite donc celles et ceux qui savent lire à se rendre sur le lien pointant vers le texte de monsieur Onfray (même si l’auteur ne le conseille pas… Ça serait effectivement dommage d’avoir un avis contraire)
    Des mots sorties de leur contexte, un discours plus qu’orienter afin de faire pleurer dans les chaumières… Bref un article de « qualité »

    • Fabrice

      Entièrement d’accord avec vous. On est sur une lecture partiale, totalement biaisée par le prisme des préoccupations de l’auteur. Au mieux de l’incompétence, au pire de la mauvaise foi.
      Onfray porte le fer de la vérité là où ça fait mal, le fait que cette nouvelle petite déesse cathodique souffre d’autisme n’a RIEN à voir là dedans.

    • Guillaume

      Ce que je lis dans cet article exprimé exactement ce que j’ai ressenti en lisant Onfray qui est depuis qu’il se mêle de politique un philosophe liquéfié.

    • Nanonimus

      Tout à fait d’accord avec toi
      Descendre Onfray c’est à la mode, avec tout ce qui n’est pas conforme à la docsa mahcronienne d’ailleurs.
      N’y aurait-il pas sur notre territoire un jeune concerné qui pourrait défendre cette cause sans avoir à traverser la planète de long en large, nous sommes dans l’idolatrie avec un bilan carbone pas terrible même si Greta ne prendrai pas l’avion.

    • Fraise des bois

      « Cette jeune fille arbore un visage de cyborg qui ignore l’émotion – ni sourire ni rire, ni étonnement ni stupéfaction, ni peine ni joie. Elle fait songer à ces poupées en silicone qui annoncent la fin de l’humain et l’avènement du posthumain. Elle a le visage, l’âge, le sexe et le corps d’un cyborg du troisième millénaire: son enveloppe est neutre. Elle est hélas ce vers quoi l’Homme va. »
      « La cyborg suédoise  »
      Voila les termes exacts utilisés par onfray pour parler d’une jeune fille de 16 ans autiste.
      Ses propos n’auraient pas été plus choquants s’il l avait reproché à un tétraplégique de ne pas être capable de bouger ses bras et ses jambes.
      Ce type est soit un ignare imbécile qui méconnaît l’autisme soit ce type est une saloperie qui se moque du handicap en connaissant l’autisme et ses particularités.
      Il passe pour un goujat incompétent. Il aurait été tellement plus judicieux de parler de greta à travers les personnes et groupes qui la soutiennent. Mais pour cela il aurait fallut que onfray fasse un travail de recherche. Et il est surtout doué en crachat de venin.

      • frédérique

        vous avez tout à fait raison, il attaque la jeune fille en l’humiliant sur sa différence. Dans un autre commentaire, je l’avais comparé à une personne qui se serait indignée d’une personne trisomique qui ne saurait pas articuler. C’est ignorer (volontairement ou non, les deux sont lamentables ) la différence pour servir son argumentaire…je ne comprends pas ceux qui persistent à le soutenir sur ce point… Quelle tristesse pour toutes les personnes autistes !

      • V1C0X

        Pathos, pathos, pathos, et pathos en prime.

        Reste que ses mots sont justes. Elle ne ressent rien. N’exprime rien. N’évalue rien. Elle est là pour la com’, aussi utile qu’un pot de fleurs, sans les fleurs. Que ça vous déplaise n’y change rien. Et qu’elle soit autiste non plus. Ca n’a rien a voir avec le sujet ni avec le fond du propos. Vous pataugez dans le pathos et êtes de facto incapable d’avoir le moindre raisonnement censé.

        • Nathalie Pichon

          Cher Monsieur,
          Justement l’incompréhension est là! « Elle ne ressent rien. » FAUX
          Le but de l’article de l’article est bien de dénoncer le jugement porté par Mr Onfray et de lui expliquer, ainsi qu’à ceux qui boivent ses paroles, ce qu’est l’autisme.
          Vous noterez l’ambivalence de son article stipulant ne pas prendre en compte l’autisme de Greta alors même qu’il porte un jugement sur la façon d’être de cette adolescente.
          Nous nous refusons de prendre position sur son activisme mais nous permettons, et c’est notre DROIT, de réagir au manque de respect envers la personne de Greta.
          Beaucoup de personne sont choquées, c’est leur droit. Du pathos? non, nous remettons les choses à leur place.
          Donc VOUS pensez qu’elle ne ressent rien, nous vous expliquons dans l’article le contraire et c’est propre à l’autisme mais que les émotions sont réelles et qu’on ne doit pas juger les personnes sur les apparences. C’est le principe même du respect.

          Merci de votre compréhension.
          Oui à l’esprit critique mais dans le respect et la droiture.

          Nathalie Saillard Pichon
          membre de l’AFFA, bénévole de l’association et modératrice

  • Demange D

    Affligeant votre article ! c’est mal connaitre Michel Onfray que de l’accuser d’être misogyne et handiphobe. Il ne fait que décrire des faits. Quand vous aviez besoin de lui pour défendre la cause des autistes et soutenir Sophie Robert, là, il n’était pas handiphobe !
    Vos arguments volent à ras les pâquerettes. Admettons que sa description ait pu vous piquer (normal, solidarité oblige, vous vous sentez visée) mais vous n’avez aucun arguments sur le fond. Et il suffit de remonter un peu son histoire pour voir que Greta Thunberg n’est qu’une marionnette dont on tire les ficelles (même si ce qu’elle dit est juste)
    https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg

    • Murat

      D’accord avec vous, il suffit d’étre aujourd’hui  » sénegalaise (pour autre chose )… Suédoise , qui plus est autiste.(désolé je ne le savais pas).. » Pour devenir le chancre de la vérité.. Utiliser ce genre d’argument pour sensibiliser l’opinion est un acte délibéré de totalitarisme.. Donc on en revient aux précédents article de Mr Onfray.. Foutez lui la paix , Il a raison sur tout ., les mouchoirs ne se doivent pas de faire l’opinion. Stop à la culbabilitation programmée.

    • Fabrice

      Cher Guillaume,
      On sent bien que vous aimeriez en passer, du monde, par les armes… Désolé, ça ne sera pas pour cette foi.
      Il est remarquable de relever tant de haine dans un message censé la dénoncer chez M Onfray ; c’est assez significatif, je trouve, en même temps que d’être navrant.

      PS cessez de tout percevoir via le prisme de l’autisme, ou du handicap. J’imagine bien que cela occupe une place centrale dans la vie de ceux qui en souffrent eux-mêmes et de leurs proches, mais c’est loin d’être le cas pour le restant de la population, il faut que vous en preniez conscience ; on peut le regretter mais l’homme est ainsi fait.
      Je vous souhaite bon courage, bien cdlmt
      Fabrice

    • Fabrice

      Entièrement d’accord avec vous. Les gens, autistes ou pas, ne RAISONNENT plus, ils RÉAGISSENT.
      Ils lisent à travers le prisme de leurs obsessions : ici l’autisme, ailleurs autre chose ; bref c’est le niveau zéro.

      • Atterrée

        Mais qui êtes vous pour asséner ainsi vos propos de comptoir sur ce que sont ou ne sont pas les personnes autistes? Etes vous à ce point aveugle et sourd vous-même pour ne pas savoir et voir que
        l enjeu d aujourd’hui n est pas l autisme de greta mais les conclusions incontournables des scientifiques qu elle essaie de transmettre comme elle peut mais malheureusement en vain vous concernant englué que vous êtes dans le déni.

        • Fabrice

          QUI met l’autisme de cette jeune fille en avant ? C’est M Onfray ? C’est moi ?
          Par ailleurs svp, je vous prie de citer in extenso les « propos de comptoir » sur l’autisme que vous m’attribuez. Ça m’aidera à comprendre mes erreurs, oh Maître..

        • V1C0X

          Conclusions d’un collège de « scientifiques » subventionnés par Soros, pour un état des lieux demandé et financé par Soros. Contredit par une foule de scientifiques qui, eux, ne sont pas médiatisés par BFM. Et vous parlez d’aveuglement et de surdité…
          Vous êtes dans le fanatisme le plus vil, vouant un culte de la personnalité envers une gamine manipulée. SI vous aviez deux neurones, vous vous insurgeriez envers le fait que des communicants manipulent ainsi une petite autiste…
          Emotion a géométrie variable.

          • PASCALE Sanchez

            Traiter Greta de ‘cyborg’ est tellement ridicule de la part d’un homme qui se considère comme ‘doué d’une intelligence pertinente’ que j’ai presque envie de rire. Mais, je ne ris pas car j’imagine tous ces mots écrits et exprimés à voix haute, traverser l’espace pour aller se planter comme des flèches empoisonnées dans le cœur d’une adolescente…et son cœur de saigner… cette société qui n’a de cesse d’attaquer les innocents et les pures. .. depuis des siècles…

    • DEPREZ

      on s’en tape de toutes ces controverses, on s’en fout qu’elle soit ou pas ceci ou cela. IL Y A URGENCE et les « politiques » ne font RIEN !! Alors arrêtez avec toutes ces polémiques stériles et qui justifie votre, notre immobilisme.

  • Talut Ghislaine

    Moi je la trouve formidable Greta ! Ce dont je suis sūre, c’est que soutenue ou mėchamment traitėe, elle a bouleversė les normes politiques en vigueur et inauguré une nouveĺle façon ce s’adresser aux adultes, surtout les politiques…C’est certainement ce qui déra ge le plus ces messieurs dames : s’entendre dire qu’ils sont dangereusement dėficients….par une gamine, autiste de surcroît…

  • Guillaume de Stexhe

    Cher madame, merci pour votre réaction. Voici ce que j’ai publié moi-même sur FB, et qui a un certain écho.
    Fraternellement à vous et à vos ami-e-s.

    A la niche, l’handic ! Laisse les (vrais) humains discuter entre eux !
    Michel Onfray est un fumier.
    Oui, je reviens là dessus. J’ai tellement peu d’estime pour Onfray que je n’avais d’abord pas accordé d’importance à sa dernière petite crotte, qui me semblait simplement grotesque. Mais l’analogie avec les pamphlets antisémites des années 30 m’a ensuite sauté aux yeux ( peut-être qu’en se vautrant dans l’ignoble comme Céline, il espère être publié dans La Pléiade lui aussi ?).
    Et en un troisième temps seulement je prends enfin la mesure de l’ignominie: car c’est le « handicap » de Greta Thunberg, sa façon différente d’être, qui est la cible de la vomissure d’Onfray, beaucoup plus que son âge – et c’est même la raison pourquoi Onfray joue dans une tout autre catégorie que ceux qui, de façon compréhensible, contestent la compétence d’une « enfant » ou sa médiatisation.
    Donnez vous la peine de parcourir ce texte. Quelques extraits:
    « Cette jeune fille arbore un visage de cyborg qui ignore l’émotion – ni sourire ni rire, ni étonnement ni stupéfaction, ni peine ni joie. Elle fait songer à ces poupées en silicone qui annoncent la fin de l’humain et l’avènement du posthumain. Elle a le visage, l’âge, le sexe et le corps d’un cyborg du troisième millénaire: son enveloppe est neutre. Elle est hélas ce vers quoi l’Homme va.
    Les journalistes nous font savoir avec moult précaution, presque en s’excusant, qu’elle est autiste – il faut le dire, sans le dire, tout en le disant quand même. Dont acte. Je laisse cette information de côté. L’usage métaphorique de ce mot est interdit par la bienpensance, mais on découvre également qu’il l’est aussi dans son sens premier. Donc on le dit, mais on n’a rien dit.
    Quelle âme habite ce corps sans chair? On a du mal à savoir…

    Que dit ce corps qui est un anticorps, cette chair qui n’a pas de matière, cette âme qui fait la grève de l’école, cette intelligence ventriloquée ?
    …avec son visage non pas de marbre mais de latex… »
    Quelques points importants pour saisir le sens de cette vomissure. Onfray relève puis, apparemment, décide d’ignorer la façon dont vit G. Thunberg: une forme d’autisme. Il doit ( ?…) savoir en gros de quoi il s’agit, puisqu’il a publié de nombreuses choses sur la psychologie, la psychanalyse et la psychiatrie (et justement l’autisme représente un des échecs les plus retentissants d’une certaine approche psychanalytique). Je dis qu’il sait « en gros » de quoi il s’agit – en gros, comme tout ce dont il parle.
    Il sait donc en gros que le comportement – expressif, intellectuel, affectif, pratique – de Thunberg est fortement coloré par la façon d’être particulière propre à cette forme de « trouble autistique ». Et , après avoir prétendu ne pas s’en occuper, c’est très précisément cela que, de façon répétée, systématique, il qualifie de non-humain. Latex, cyborg, corps qui est un anticorps, ni chair, ni intelligence, ni âme.
    Les personnes marquées par l’autisme et leur famille peuvent donc apprendre une chose en lisant Mr Onfray: c’est qu’elles ne sont pas humaines. Au mieux, des poupées de latex post-humaines.
    Et évidemment, elles sont incapables de penser et vouloir par elle-même: elles ne peuvent être que des marionnettes ( toujours en latex). Il y a une seule façon acceptable de penser et d’agir – celle de la majorité statistique.
    Je m’arrête ici. J’ai une petite expérience de ce que c’est que de vivre avec un handicap, et de ce qu’est le regard habituel qui fixe les personnes handicapées aux marges de l’humanité. La prose d’Onfray en est un exemple abominable.
    Les injures à caractère racial constituent un délit aggravé. Hélas, il n’en est pas de même pour les insultes s’appuyant sur le handicap. Dès lors, les antiracistes qui auraient pris feu et flamme si les insultes d’Onfray s’étaient appuyées sur la race (juive par exemple, ou arabe) ou la religion (l’islam, par exemple) ne semblent pas voir qu’on a ici une logorrhée raciste. Qui restera impunie, parce que les anti-racistes ne s’en émeuvent pas, et que la loi n’en protège pas les personnes en situation de handicap.
    Voilà. Il me reste quelques mots à dire, posément:
    En 1945, on a fusillé Brasillach, qui avait lui aussi la plume facile, uniquement pour des mots : des injures antisémites semblables aux insultes anti-handicapé dont Onfray se régale. Juifs, handics: sous-hommes tout çà.
    On ne fusillera pas Onfray, et il continuera à empiler les droits d’auteurs. Mais, même si ses disciples continuent à l’encenser, c’est un fumier, tout simplement un fumier, du même genre que Brasillach, ce poète si sensible.
    Merci à Henri Goldman de me rappeler qu’on peut porter plainte, en France, devant le Défenseur des droits. Amis français, Nad Iam et Lignes de crêtes par exemple, avez vous des idées ?

    • Fabrice

      Cher Guillaume,
      On sent bien que vous aimeriez en passer, du monde, par les armes… Désolé, ça ne sera pas pour cette foi.
      Il est remarquable de relever tant de haine dans un message censé la dénoncer chez M Onfray ; c’est assez significatif, je trouve, en même temps que d’être navrant.

      PS cessez de tout percevoir via le prisme de l’autisme, ou du handicap. J’imagine bien que cela occupe une place centrale dans la vie de ceux qui en souffrent eux-mêmes et de leurs proches, mais c’est loin d’être le cas pour le restant de la population, il faut que vous en preniez conscience ; on peut le regretter mais l’homme est ainsi fait.
      Je vous souhaite bon courage, bien cdlmt
      Fabrice

    • Anouk

      Je suis entièrement d’accord avec vous. Michel Onfray n’a pas approfondi l’autisme….. Ses critiques ne sont pas argumentées. J’ai un élève autiste asperge et malgré ses difficultés en communication c’est un musicien hors pair !!!
      Guillaume. Je vous approuve. M. Onfray

  • Nyssen

    Michel Onfray, je vous ai écouté et je vous ai lu, mais après vous avoir vu franchir toutes les frontières de l’infâme et de l’ ignoble, je vais vous ignorer. Je m’ attendais à ce que les modestes origines dont vous vous revendiquez vous enseignent la tolérance et le respect, mais de toute évidence c’est aux antipodes de ces concepts que vous avez fait le nid de vos réflexions. Plutôt que de vous suivre dans votre médiocrité je vais cesser de vous faire part de mes considérations à votre égard. Sachez juste que je vous hait désormais. B.Nyssen

      • Grégoire

        Pointer une faute de conjugaison qui est visiblement surtout une faute d’inattention de la part de quelqu’un qui sait de toute évidence écrire, Fabrice, voilà qui est un argument de poids au secours du texte infâme, gorgé de haine et de mépris, pondu par Michel Onfray… Pathétique.

  • Vivet Julien

    J’ai vu cette petite Greta sans savoir qui elle était, je l’ai trouvée exasperante. En toute objectivité on a juste envie de la claquer.
    L’article de M. Honfray est tout à fait légitime.

    • Martine L.

      Envie de la claquer vous dites, Julien Vivet. C’est drôle parce que moi ça me fait la même chose mais avec vous. Un homme adulte qui tenterai de gifler, de lever la main sur une enfant, une adolescente, une femme, moi je réagis au quart de tour. Stop à la violence envers les enfants et les femmes. Par contre si un vieux misogyne, macho veut s’en prendre à eux, pas question de tendre l’autre joue, un coup bien placé dans les roubignoles et tu feras moins le malin, machin.

  • Vuille Nadia

    Entre dire et faire, je pense que si on ne veut pas participer au réchauffement climatique, il ne faut pas voyager pour donner son avis quand la technologie permet de l’éviter et quand on pense avoir 50 ans d’avance socialement sur d’autres régions, je trouve que le Grindadrap prouve le contraire.Au sujet du phallocentrisme, c’est aussi à nous de donner l’exemple en utilisant pas le même langage(politico-intellectuello-médiatique.

  • Marie Noëlle Thibaud

    Je suis entièrement d’accord avec votre analyse, merci pour cette réponse cinglante à ce viel arrogant infatué de sa langue agile qu’est Michel Onfray

  • delaye

    Ah bon, me voilà rassuré. J’ignorais vraiment son autisme et effectivement ce visage assez vide me paraissait provoquant et choquant. Je tâcherai désormais de faire abstraction de ce sentiment déplacé.Mais je continue à manquer de sympathie pour cette jeune fille.Le fils d’un grand comédien très sévèrement touché est apparu souriant au côté de son père avec qui il va monter sur les planches, un jeune candidat à un jeu télévisé m’à paru plus affable et j’ai eu l’ honneur de travailler avec et pour des enfants souffrants de graves handicaps et nous récompensant par les plus rayonnants des sourires.
    Votre réponse me paraît plus excessive que les propos d’On frayeur.Mais dois-je m’étonner de voir monter sur leurs grands chevaux tous les tenants d’une nouvelle bien pensance, quand des réseaux se sont indignès parce que des invités d’un repas à thème asiatique s’étaient, coiffes d’un chapeau offert par leur hôte ont commis l’acte xénophobe et raciste de se brider les yeux en prononçant quelques borborygmes en boulgri boulgra? Oû quand on censure un film parcequ’une princesse blanche de conte se trouve vilaine parcequ’une fée l’a faite noire? Pourrait-On aujourd’hui rire à la cage aux folles, au pére Noël est une ordure, à rabbi jacob? Devons nous nous réjouir parceque Les « Charlie » ont payé le prix fort pour leur humour(souvent borderline, et alors?)Bon les rapeurs misogynes, racistes et haineux semblent épargnés par cette vague de puritanisme gnangnan…Pourquoi au fait?

    • Christine B.

      Je nuancerais un peu vos propos. Le fils de Francis Perrin dont vous parlez n’est pas autiste asperger et nous ne connaissons pas Greta dans sa vie personnelle, où elle est peut-être bien différente de sa vie « publique ». Ce ne sont pas toujours les personnes qui manifestent le plus leurs émotions, qui en sont le plus pourvues en vérité.

  • Fabrice

    Michel Onfray a raison. Le traiter d’handiphobe ou autre n’y changera rien et n’a pas grand chose à voir avec le fond du sujet…
    Heureusement que quelques-uns portent encore le fer de la critique et de la raison dans cette époque de manipulation.
    Merci à lui.

    • Nathalie Pichon

      L’objectif de l’article n’est pas de prendre position pour ou contre l’activisme de Greta mais de réagir face au manque de respect de Michel Onfray envers la personne.
      Sûrement qu’il ne s’agit pas du fond du problème mais ce procédé portant atteinte à la dignité pour faire entendre sa parole sur le sujet n’est pas digne d’un « philosophe ».
      La critique d’un sujet de fond est légitime. La critique de la personne dans son entièreté est plus un moyen d’attirer l’attention pour être entendu. C’est non productif et indigne.

      Nathalie Saillard Pichon
      Membre de l’AFFA, bénévole de l’association et modératrice

  • Jaworski

    Juste une question pratique : peut-on parler de démocratie quand la parole d’une personne qui ne fait pas partie de l’élite, est discréditée parce qu’elle ne fait pas partie de l’élite, ou de la classe dominante?

  • Pascale

    Accablant je reste stupéfaite par de tel propos. M Onfray va perdre beaucoup de lecteurs.
    Le monde se délite encore plus pour moi, encore un auteur de perdu.

  • Larson

    Dégoûtée de Michel Onfray : incapable de sentir les êtres il est dans le jugement alors qu’ il ne connaît pas Greta, tout ce qu’il dit est odieux , esprit bloqué! Il ne l’a connait pas Il me dégoûte et juge sur les apparences qui pourtant sont touchantes il n’a pas de cœur , un état d’esprit de beauf , une méchanceté d’ homme froid insensible , oui elle est autiste et alors ? Quel courage elle a cette petite bonne femme émouvante et lui un cœur de perte!il me répugne et son intelligence dénuée d’empathie , d’affectif est morbide. négative, il ferait bien de fermer sa grande gueule!

    • Fabrice

      « petite bonne femme émouvante » c’est vrai que LÀ on est dans une VRAIE analyse de fond, avec un argumentaire solide…
      Continue à analyser le monde à coup de Kleenex et à vous faire balader par les mass-medias, ça vous occupe, c’est déjà ça…

  • Cheslet

    Merci pour votre article je le partage à 100%.
    Pour ce débarasser de cette clique politique de ses conservateurs ,des arrieres,il faut que la jeunesse s engage ,milite pour l écologie,et contre la domination masculine .

  • Philippe Olislagers

    BALANCE TON PHILOSOPHE !
    Touche pas ma Greta !

    La guerre des mots ! Les joutes verbales !
    Tout cela fera-t-il avancer le refroidissement climatique ?

    • Fabrice

      C’est EXACTEMENT ça. Une société de la réaction épidermique ou personne ne tolère la controverse et où la délation a de beaux jours devant elle !
      1984, les bons sentiments dégoulinants en prime.

  • Dominique LAURET

    Michel, moi qui admirait la personne érudite que tu es, voici ici la deuxième fois où tu me déçois en un an.Tu files un mauvais coton Michel ! Bientôt on ne t’ecoutera plus et qui accuseras-tu alors d’avoir provoqué ta chute ?

      • Anouk

        Fabrice M. Onfray est un profiteur et peu respectueux. Je suis témoin de certains de ces comportements envers les femmes que je n’envierai à personne. Même pas raconta le en public. Je ne le lis plus…. Même manipulée je préfère Greta…..

  • Lafforgue Raymond

    Bjr, faire des discours c’est bien, prendre la jeunesse en otage rappelé une autre époque. Pourquoi aux vacances d’hiver tout le monde se retrouve sur les autoroutes en voiture de même que pour les week-end prolongés. Les jeunes sont bien contents d’aller au ski où à la plage. Alors manifester, sécher les cours les vendredis !!! Se faire emmener au bahut en voiture par papa, maman ??? Je constate simplement un fait, il faut observer.

  • Lelarget

    Pour qui vous prenez vous Mr Onfray, vous vous êtes déclaré vous même comme philosophe mais vous n’êtes rien qu’un vulgaire pantin misogyne et vous vous croyez intelligent face a cette incroyable jeune fille qui par sa seule présence et son élocution suffisent a vous mettre a plusieurs étages en dessous .Vous n’êtes qu’un détestable personnage ,jaloux et odieux ,ramassez vos affaires et rentrez chez vous Mr ,laissez cette personne d’une intelligence hors normes s’exprimer .

  • Fabienne

    Merci à Greta pour sa différence et sa justesse. Elle vient éclairer parfois malgré elle, a travers toutes les réactions virulentes qu’elle provoque, , tous les travers et les hypocrisies d’un système obsolète et dangereux qui se débat pour continuer , Merci à vous pour ce très juste article. Merci a cette petite Lumière qu’est Greta d’être entrée en scène dans ce monde!

  • Juju

    Bravo pour cette si belle réponse, vous avez joliment dit ce que je pense au fond de moi. Inadmissible cette attaque contre Greta qui lutte avec courage et intelligence pour notre avenir à tous.
    Je suis bouleversée, choquée de ce qu’il a exprimé.
    Merci pour votre réponse, en espérant qu’il la lise.

  • Zozo la tornade

    « Qu’elle ait tort ou raison, peu importe au fond. »

    >> Il me semble au contraire que c’est tout ce qui importe et que le débat sur le sujet se retrouve confisqué précisément parce que Greta Thunberg est une jeune fille atteinte d’autisme ! Il me semble également que le cynisme se situe du côté de ceux qui instrumentalisent l’âge, le sexe et le handicap de cette jeune fille, plutôt que du côté de ceux qui le dénoncent. Il me semble enfin qu’en fait de « conservatisme », les élites françaises détruisent tout sur leur passage au prétexte du progrès et crient à la Réaction sitôt qu’une opposition pointe le bout de son nez. Bref, sauf votre respect, Madame, votre réaction ne servira qu’à justifier un peu plus la répression féroce qui attend quiconque aura l’outrecuidance de refuser la tyrannie qui vient et que Greta Thunberg, peut-être à son corps défendant, je ne sais pas, représente.

    • Danielle CAMONIN-GERMANI

      Tyrannie ? Instrumentalisation ?
      Merci de nous éclairer : arguments, exemples et références ?
      DCG
      Ps: ça fait 50 que les scientifiques crient sans être ni entendus ni même écoutés.

      • Zozo la tornade

        Chère Madame,

        J’ai beau relire l’article, je n’y vois rien de ce que vous exigez pourtant de moi, mais uniquement un sophisme grandiose connu sous le nom d’appel à l’émotion : en l’occurrence, susciter l’indignation contre Michel Onfray, sans lui répondre sur le fond, imaginant peut-être que le triple statut de femme, chercheuse et autiste suffira à dissuader quiconque de demander quelques comptes intellectuels à Madame Afanasenko.

        Mais soit, je vous donnerais tout de même quelques pistes afin que vous fassiez vos devoirs. L’instrumentalisation est évidente quand on se renseigne un peu : Greta Thunberg surgit au lendemain du forum économique mondial de Davos, « marketée » par un petit génie suédois des relations publiques, Ingmar Rentzhog, au service du capitalisme vert qui s’annonce (voir par exemple ici : https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg), la tyrannie résidant dans l’illusion du choix possible proposée aux citoyens : soit se prosterner devant Greta Thunberg et les lobbies qui la promeuvent, soit la fin du monde.

        Enfin, Les scientifiques crient bien des choses, depuis 50 ans, y compris le contraire de ce qu’ils avancent aujourd’hui (souvenir de Stephen Schneider, exemple parmi d’autres). Les écologistes se gardent de rappeler les prévisions aussi fausses qu’apocalyptiques d’un Stanley Jevons, d’un René Dumont, d’un Teddy Goldsmith, pour n’en citer que quelques-uns, mais renchérissent pourtant de plus belle. Enfin, en science, la vérité ne se mesure au nombre de ses adhérents, mais à la validité des arguments rationnels et/ou empiriques qui la sous-tendent : je crains que s’agissant de la climatologie, qui est une science jeune et imprédictible par la nature même de son objet d’étude, nous soyons loin du compte.

        Bien à vous,

    • Fabrice

      Vous avez ENTIÈREMENT raison, mais il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre…
      C’est peine perdue, la plupart des gens ici ne sont pas disposé à un débat argumenté, ils veulent juste pouvoir exprimer leurs émotions (les seules légitimes bien sûr…)

  • Benoit Charbonnier

    Je pense qu’il faut dénoncer ce genre de propos. On dénonce les propos racistes ou sexistes. Mais, quand il s’agit de dénoncer les propos contre les personnes autistes, il n’y a plus personne. Nous vivons vraiment dans une société d’hypocrites.

  • REYNAUD Christine

    Onfray explique qu’elle est « neutre par son sexe », ce qui constitue le regrettable avenir de l’humanité. Donc : les hommes sont sexués, les femmes sont « privées de sexe ». Et la féminisation, pardon… la perte de virilité, est la grande menace pour l’humanité. Zemmour, sors de ce corps.

  • Danielle CAMONIN-GERMANI

    C’est le reflet non du mythe de la caverne mais l’ombre de l’Homo des cavernes
    Loin de l’esprit des Lumières..
    Mesdames, rions des phallocrates de poche.
    DCG

  • Gao

    Le silence, c’est tout ce à quoi il faudrait s’astreindre face à ce professeur de philo. Il doit être en ce moment à se délecter des articles qui le confortent dans sa haine de soi et sa misanthropie. Dans sa névrose, il aura toujours le dernier mot. Ignorons-le, simplement.

  • catherine COURTOIS

    J’apprécie d’ordinaire les réflexions de Michel Onfray qui est philosophe, mais c’est vrai que sa virulence par rapport à cette jeune fille m’a surprise. Cependant, le ton plus qu’accusateur sur notre « soit disant comportement irresponsable » est lui aussi déplacé et ne correspond pas à une réalité. Il faudrait que dans ces temps difficiles, des solutions soient recherchée intelligemment et les invectives sont plus que contre productives!

      • De Coen

        Je vous avoue que je suis impressionné par votre volonté et votre courage à répondre à cet ensemble d’argumentations plus spécieuses les unes que les autres.
        Merci à vous pour vos tentatives de remettre le débat dans un ordre utile.
        Je voudrais vous faire part d’un extrait d’un bouquin qui traite de: « la psychologie de la connerie » sous la direction de Jean François Marmion « celui qui dispose de croyances vraies et d’informa correctes n’a dans le fond n’a dans le fond qu’une seule chose à dire,la vérité.
        L’imbécile, en revanche, dispose d’un stock infini de conneries, puisqu’il n’y a pas qu’une seule manière d’être dans l’erreur. À mesure que les critères se sentent habilités à donner leur avis sur tout et n’importe quoi, et disposent de moyens économiques et efficaces de le faire,il est clair que le temps disponible pour corriger toutes ces conneries va cruellement manquer à ceux qui disposent de méthodes fiables pour accéder à la vérité. » Sébastien Dieguez neuropsychologue

    • admin Auteur du billet

      Merci beaucoup pour ce lien, c’est très intéressant.. Evidemment selon nous, ça n’excuse en rien les propos de M Onfray à l’encontre de Greta Thundberg

    • Zozo la tornade

      On rappellera que l’Eglise (et pas « la France ») a condamné Galilée non pas pour la théorie héliocentrique qu’il défendait sans preuve (celle-ci viendra avec Kepler), mais pour s’être mêlé de théologie. Ami du Pape d’alors (Urbain VIII) qui l’avait toujours encouragé dans ses recherches, Galilée connaîtra pour seule « sanction » que son abjuration et une assignation à résidence dans une confortable maison de campagne à côté de Florence, où il continua à recevoir ses élèves et à écrire.

  • Brigitte Hermesse

    Bravo et Merci Madame Afanazenko ! Bravo Greta !

    Je me pose une question … Pourquoi avoir jugé bon de préciser que Greta est autiste dès le premier jour ou le monde a fait sa connaissance ? Nous serions renversés de connaitre le statut psychologique de nos « Elus » politiques ainsi que de certains  » philosophes  » !!

    Brigitte

  • Gérard ZERBIB

    Si on ne veut pas se prendre une volée de bois vert, on évite de s’exposer.
    Toute affirmation appelle la critique, juste ou fausse.
    Affirmer ett exiger le silence n’est réservé qu’au divin.
    A moins que je me trompe quand à la nature de la demoiselle.

  • Gérard

    Quand on s’expose on doit s’attendre à une volée de bois vert.
    Demander la parole publique et en interdire la critique nous rappelle des méthodes fascistes.
    Que M. Onfraie ait raison ou pas qu’il soit ou non philosophe, ne lui interdit pas de donner son avis.
    Seul le divin peut refuser la critique de ses affirmations. À moins que l’on considère Mlle Gretta comme une déesse moderne…
    Quand à moi je dis que si nous sommes réduits à croire à la parole d’une enfant de 16 ans, je me dis que nous sommes dans un affreux cauchemar…

  • Philippe Boisson

    Je trouve qu Onfray à raison
    Autiste ou pas, la n’ est pas le problème
    Je n ai pas envie de recevoir de leçons d une gamine
    Qui ne sait rien
    Surdouée fut elle
    Et ou est la critique du capitalisme ?

    • Stéphane PERIER

      Bonjour,

      Halte à la bêtise !
      Elle a 16 ans, et alors ?
      Elle défend l’avenir dans lequel elle entre, ainsi que tous nos enfants
      Elle demande aux adultes de protéger leur devenir
      En bref, elle nous demande de prendre nos responsabilités
      Rien de plus, rien de moins
      Une leçon que vous devriez donc ‘recevoir’, même si il faut que ce soit de la part d’une « gamine »

      Cordialement,
      Stéphane

  • Martin

    Bravo, Très bien formulé, jusqu’à présent j’écoutais avec attention Monsieur Onfray. Mais là, j’avoue qu’il a plus que dérapé. Comment peut-on penser des choses aussi abjectes que cela. Comme dans toutes maladies, il y a différents stades. Je pense plutôt que Madame Greta Thumberg est a un stade de pensés et de réflexions bien plus élevé, supérieur à la moyenne des être humains de notre pauvre planète. Alors elle dérange tout simplement car bien au-dessus des autres par ça reflexion globale, prise de conscience. n’oublions pas ce principe abominable de cette expression proverbiale du 13 ème siècle.  » TOUTE VÉRITÉ N’EST PAS BONNE A DIRE  » effectivement  » la terre brûle, et nous regardons ailleurs  » car cette notion de fin du monde n’ai compris actuellement que par une poignée d’être humain, la société de consommation nous a bien impacté et divisé. Le chacun pour soi est un poison destructeur, pour sauver notre planète il aurai fallut il y a qq décennies une forte prise de conscience et un fort élan collectif, cela restera une utopie, dans un monde où se qui compte est dans en avoir plus que son voisin. La prise de bénéfices le sale fric au détriment de dame nature et de l’être humain. A savoir que maintenant nous sommes dans un processus de non retour. La courbe du réchauffement et la bêtise humaine est exponentielle. Pour essayer de désamorcer l’effroyable devenir qui nous attend, Il faudrai des Aujourd’hui s’installer dans une très forte décroissance pendant plusieurs décennies pour espérer un peu. Partagé les richesses, la nourriture, l’eau etc … Impensable, innodible, pour la majorité d’entre nous. Nous nous sommes installés dans un tel confort !!!
    Bon allé j’arrête là car ce sujet me passionne et je pourrais en parler pendant des heures. Pour terminé j’avoue avoir très peur de demain, pas pour moi, j’ai 60 ans, mais pour mes enfants et pti enfants. pour vos enfants et vos pti enfants. J’ai des sentiments, de honte, d’impuissance, de culpabilité qui m’envahissent. Bon courage a tous. …

  • Moriset

    Selon Michel Onfray la gamine de l’été rejouerait la pièce de Roger Vitrac « Victor ou les enfants au pouvoir ». il n’y a rien d’offensant contre le handicap de se moquer d’une Becassine qui étrille juchée sur un tabouret de l’assemblée nationale l’auguste assistance. L’autisme – c’est-à-dire le renferment sur soi – n’est pas la caractéristique majeure de mademoiselle Greta… Aussi est-il excessif de considérer la philippique du philosophe comme une charge contre les handicapés mentaux. Les métaphores littéraires utilisées sont-là pour épingler une poupée adulée un peu trop complaisamment par les médias… Il est curieux que les personnes qui attaquent Michel Onfray ne s’intéressent pas aux promoteurs de mademoiselle Greta. ils découvriraient derrière la photo toute une smala dont la raison sociale n’est pas exactement la promotion du handicap ; mais plutôt l’écoblanchiment – c’est-à-dire une manière très particulière de critiquer le système. Facile de parler de fin du monde, plus difficile de combattre concrètement les multinationales et les gouvernements au service de ces dernières. la preuve : mademoiselle Greta n’a rien à redire du traité relatif au CETA.

  • Florence B

    grace à son autisme Greta dit ce que des milliers de personnes rêvent de dire… Il y a bcp de jeunes enfants, adolescents, jeunes adultes et adultes qui n’osent pas prendre la parole comme le fait Greta. Je crois que c’est grace à son autisme qu’elle peut le faire.
    Merci la vie.
    Je ne sais pas à quoi servira ses interventions, mais elles ont le mérite d’exister, et grace à Greta on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.
    Malheureusement Michel Aufray a vécu un AVC qui je crois, l’a bien secoué… Il n’était pas toujours facile à lire, mais là il a perdu le sens commun de la réalité. L’AVC est aussi une maladie terrible, elle secoue les neurones, même les neurones des philosophes.

    très drôle, je suis allée sur le lien proposé pour lire le texte de Michel Onffray et me faire un avis… j’ai voulu lui répondre… lui poser des questions, lui demander ce qu’il pense de Nicolas Hulot – adulte, de Enstein, adulte et tant d’autres, et en fait pour lui répondre, sur son site, il faut s’abonner, et pour s’abonner il faut payer ! alors je vais laisser ce monsieur ecrire ce qui pense, et vaquer à des occupations plus terre- à terre, comme soigner mon travail, soigner les paroles qui sortent de ma bouche et de mon clavier, rammasser des papiers, faire attention à ma consommation d’eau et espérer que l’humain dans sa globalité, se réveille et devienne enfin adulte ! 😉

  • Pascal Duchesne

    Je ne suis ni femme, ni autiste, ni phallocrate (du moins je pense) et je vous remercie pour ce texte auquel j’adhère complètement. Maintenant, les tenants de ce genre de discours que nous dénonçons vous et moi sont en voie de disparition; virulents à hauteur de leur haine mais en voie de disparition.

  • Choimet

    Onfray aimerait tant être philosophe. Sa boulimie de lecture fait importance.. Au fond il reste prof de lycée son ambition inavoué et faussement renier lui donne trop l occasion de passer pour un penseur.. Posture du refoulé

  • Deschamps

    N’en déplaise à l’auteur de cet article, Michel Onfray est un philosophe dont les publications dépassent largement nos frontières. Les réseaux sociaux se sont trouvés une nouvelle égérie. Un modèle qui n’a rien fait de bien sensationnel pour la cause écologiste en comparaison de milliers de personnes qui se battent depuis de nombreuses années pour la préservation de la planète. Cette demoiselle est devenue un exemple pour notre jeunesse. Pourquoi pas. Mais je suis beaucoup plus sensible aux propos tenus par des militants écologistes de la première heure que par une adolescente dont les actions pro écolo sont inversement proportionnelles à sa notoriété. Vive les réseaux sociaux ! Je ne suis pas persuadé que le militantisme va y gagner. Peut-être permettra-t’il d’agréger ici ou là quelques adolescents en mal de repères, nourris à la PS4 et au coca.

  • Patrice

    Sûrement. Et les diatribes à son encontre sont abscons et hors du sujet, et de l’une des questions sous jacente qu’il pose, celui plus général du choix societal qui nous est imposé sans que soit posée la question des principes del équilibre psychique de chaque humain différent d’un autre, unique en soi mais inclut dans un format décisionnel qui lui est interdit…. Justement par le format de l’interdit et non du permis. Parce qu’il semble simple de vanter l’interdit comme seule vrai valeur du devenir du Monde. Bref. De toutes époques, ce sont plutôt les archétypes et artefacts qui ont torts au regard de là Physique et de la Pensée par laquelle chaque humain est apte à philosopher. DONC, à penser et à dire ce qu’il juge juste, pour lui. C’est ce qui permet le débat, la controverse et c’est elle qui fait avancer les causes sans les enfermer dans des carcans. En fait, toutes ces histoires hyper passionnées mais peu passionnantes sont des « possédées », des démons, qui contreviennent à tout principe d’évolution. Et pire, dispensent de penser par sois même, en humain libre, autonome et auto déterminé. Enfin, l’écologie, en tant que Science de la VIE, Physique, Biologique, n’a aucune vocation politique ni économique. L’avoir bombardée cause politique pour la sauvegarde de la planète est contre productive à sa. Preservation

    • BARROIS LESAGE

      Ces mauvais jugements de la différence de l’autre ne sont toujours que l’apanage des indifférents et méprisants de l’espèce humaine dans toute sa diversité la plus belle et infinie , au diable ces philosophes étriqués de la matière grise !l

  • Zaslavsky Alain

    Il est toujours tentant d’assigner à une personne des présupposés. Il sont liés à toutes sortes de préjugés, tantôt c’est la couleur de peau, le sexe, l’âge… Greta a le tort d’être jeune et de sexe féminin… il n’en faut pas plus pour disqualifier ce qu’elle dit. Je ne suis pas surpris de trouver parmi ses contempteurs Michel Onfray autoproclamé « penseur », à qui on pourrait décerner, pour paraphraser Pierre Dac, le label « contre ce qui est pour, et pour ce qui est contre »… Bravo à cette jeune fille, rafraîchissante, ce qui est précieux par ces temps caniculaires !!

  • JeanRobert

    Onfray n’est rien, les médias lui donne de l’importance mais même en PQ les gens n’en veulent pas, sauf peut-être certains amis de la macronie qui aimeraient bien avoir un bout d’onfray collé au derrière !
    Ce type est une sous merde sous évoluée auto proclamée qui a encore râté l’occasion de se taire.

  • Haube

    euh… lisant des commentaires venant défendre le Monsieur Onfray, je me suis dit que j’allais quand même lire son texte. J’ai eu un haut le cœur, tant de haine. Je ne suis pas les histoires de Greta Thunberg et ne connais pas Onfray, je ne me place donc pas sur le fond. Mais la forme, répugnante. Comment ce monsieur peut-il avoir autant de haine envers une jeune fille?
    Attaques sur son physique, sa personnalité, son intelligence et sa culture (des notions que le monsieur semble avoir du mal à différencier). Déshumanisation, l’appelant cyborg tout du long. Rejet du fait que sa personnalité est en partie forgée par l’autisme, l’autisme qui ne semble pas exister pour lui et ne serait qu’une variable servant à manipuler le public? Son insistance sur le fait qu’elle ne peut avoir de culture car elle sèche l’école… mon père n’a pas fait d’études et c’est la personne la plus cultivée que je connaisse. De plus, vu comment l’école est actuellement formatée, est-elle encore la meilleure façon d’être cultivé?
    Si c’est ça les têtes pensantes de notre société, vive les cyborgs posthumains!

  • frédérique

    bravo tout est dit !! Mr Onfray a été plus que lamentable, j’ai été choquée et triste pour les personnes autistes en général, je n’avais pas les mots, vous avez si bien transcrit ce que je voulais exprimer !!! merci

  • Claire Monsillon

    En tant qu’enseignante spécialisée, ayant travaillé en Réseau dAides Spécialisées aux Elèves en Difficulté pendant dix-sept ans, je me suis heurtée à l’indifférence et surtout à la méconnaissance de mes collègues enseignants, de plusieurs psychologues et même des médecins lorsque j’évoquais la suspicion de syndrôme d’Asperger, pour un élève en particulier, notamment. J’ai moi-même un enfant (adulte maintenant) et une sœur dont à l’époque on ne comprenait pas « pourquoi elle était comme ça » qui en ont le profil. Du coup cela fait une vingtaine d’années que je me suis documentée sur le sujet. A l’époque on n’en parlait encore très peu en France.
    Mon fils a décidé de lui-même à 18 ans de faire toute la batterie d’examens au tout nouveau (il y a 10 ans) Centre de Ressources des Autismes de Besançon. Il y a été très bien accueilli et a été un sujet « très intéressant » pour eux. Il a refusé que la vidéo qu’ils ont faite avec lui ne soit diffusée aux étudiants en médecine, de peur d’être reconnu par certain(e)s et moqué par la suite…
    Je souhaite à Greta que son intelligence et ses interventions soient enfin applaudies et surtout mises en pratique car c’est cela qui lui importe, et qui nous concerne tous. Elle se situe bien au-dessus de tous ses détracteurs incultes et enfermés dans leurs préjugés (sans doute dérangés, la meilleure défense, c’est bien connu, étant l’attaque).

    • Christine B.

      Les hommes sont donc si peu sûrs d’eux, pour avoir peur d’une petite jeune fille de 16 ans qui désire seulement que tous les enfants (y compris les vôtres) aient encore une terre où vivre dans le futur ?

  • Sennelier Evelyne

    Merci, merci beaucoup pour ce superbe plaidoyer qui, je l’espère, trouvera un écho plus que favorable de la part de la majorité de nos concitoyens ! Quel réalisme quant à la considération de nombre de vieux « schnock » qui squattent sans vergogne et sans talent l’espace médiatique stérile mais combien envahissant que leur offrent des Niel, Largardère et autre Arnault. Jeunes, vieux, femmes, autistes ou pas, …. levons-nous, ne les laissons pas nous anéantir !

  • Guilloteau Hélène

    Taisez-vous Monsieur Onfray….
    Vos propos sont indécents !
    Il ne fait pas bon être autiste avec des philosophes mâles bien pensant de l’intelligentsia bien française… encore moins être fille, jeune et intelligente….
    Et oui que les jeunes manifestent en séchant les cours le vendredi pour moi qui ait 66 ans ça n’est pas grave ! Ce sont eux qui vivront sur une planète irrespirable tandis que vous et moi on ne pourra même pas manger même les plantes par la racine car il n’y en aura peut être plus !
    Hélène

  • Tchelebides Richard

    Michel Onfray est sans nul doute un cerveau brillant. Dans son genre une Ferrari, ainsi qu’il le disait lui-même de Nietzsche. Seulement voilà, un dérapage en Ferrari, ça ne pardonne pas et Michel Onfray roule en excès de vitesse et se croit tout permis, ce qui n’est pas digne d’un philosophe. Dommage car on attend mieux de lui.

  • Daniel VILLEBASSE

    Je suis déçu par cet article de Michel Onfray alors que j’avais apprécié son livre sur l’athéisme.
    Le niveau des « critiques », aussi bien les siennes que celles d’un certain nombre de personnalités politiques a atteint des sommets de mauvaise foi qui n’honorent pas ceux qui les ont proférées.

  • Naceur

    Cette pauvre fille est manipulée que vous le vouliez ou non , prenez vous en à ceux qui la manipulent au lieu de déballer votre science et vos arguments nullisimes , complètement à côté de la plaque .

    • Nathalie Pichon

      Merci de détailler les arguments nullissimes* que je puisse vous répondre et peut-être expliquer le cheminement de la pensée.
      Quand à la manipulation, (oui,non,peut-être, je ne sais pas) ce que je sais et pense c’est tout le monde à le droit à la parole. Je pense que Greta à suffisamment de capacités cognitives pour penser et avoir ces propres idées maintenant je parlerais plutôt de récupération de ses propos et de sa médiatisation qui effectivement sont un risque d’attirer les manipulateur.
      Nathalie Saillard Pichon
      Membre de l’AFFA, bénévole de l’association et modératrice

  • Constanty

    Bonjour, je viens de lire votre article via monsieur Mondialisation, et j’ai littéralement bu vos paroles, j’ai eu l’occasion de voire beaucoup d.interview ou de reportages sur les personnes atteintes d’autisme asperger, j’ai toujours été ébahi et touche par l’intelligence, la franchise et la sagesse de leurs propos, je ne savais pas que Greta était autiste, pourtant je la suis depuis longtemps, et je comprend encore mieux pourquoi elle dérange, elle a toutes les qualités qui manquent cruellement aux politiques.J’ai toujours pensé que les personnes autistes asperger avaient quelque chose de plus que nous et non le contraire je suis heureuse que vous ayez réagi à Onfray et je partage votre article sur face bouc en espérant qu’il aura un écho retentissant Merci à vous

  • Darius

    Michel Onfray est immense. Il faut avoir un sacré culot ou être totalement idiot pour oser déblatérer des bêtises pareil. Je parle de celui ou celle qui a écrit cet article. Onfray, Zemmour, Moix (voire Finkelkraut) sont les seuls à avoir les couilles de dire ce qu’ils pensent et ils le disent bien.
    Onfray nous represente. Il dit 1000 fois mieux ce que la majorité des gens raisonnables et raisonnés aimerait dire. Alors fermez la et écoutez.

    • Luc Boland

      Onfray était « immense » mais cela fait quelques années qu’il est toùmbé dans le soap médiatique français et il devient exécrable. Bien triste. PS/ vos propos sur Zemmour me font froid dans le dos).

    • Nathalie Pichon

      Bonjour,
      Je pense que les personnes autistes sont les premières à dire toujours ce qu’elles pensent et sans mentir, sans arrière pensée et c’est bien souvent ce que l’on nous reproche et qui implique nos problèmes sociaux. Trop direct, trop ceci, trop cela, trop bizarre, trop différent.
      Oui ils disent ce qu’ils pensent, rien à redire. Seulement leur vérité est elle légitime, doit on être obligatoirement d’accord?
      La réponse est un DROIT, droit de répondre, droit de ne pas être d’accord, même si pour vous c’est « avoir un sacré culot » que d’oser contredire avec les pensées qui ne sont pas les vôtres ( oui c’est vrai!). Vous pourrez alors comprendre le paradoxe de votre phrase : ILS NE SONT PAS « les seuls à avoir les couilles (j’aurais choisi un autre terme personnellement) de dire ce qu’ils pensent ».
      Cordialement,
      Nathalie Saillard Pichon
      Membre de l’AFFA – bénévole au sein de l’association et modératrice

    • DAVID CAPES

      Bonjour, j’ai du mal à imaginer le « nous » qui penserait d’un seul ensemble comme et avec Onfray, Zemmour, Moix (voire Finkelkraut) réunis…
      Cette communauté de pensée veut elle , comme vous , le silence et une écoute religieuse d’eux-mêmes seuls penseurs ? J’en doute.
      Ne faut-il pas distinguer « penseurs couillus » et rhéteurs n’ayant pour courage que leur capacité de nuisance conféré par les médias viraux ?

  • Degrelle

    Merci Mme Afanasenko pour cette réponse aussi claire que percutante envers quelqu’un que son Ego et sa mysoginie emmènent bien bas. Il est bien de son époque!
    Le buzz et qu’on parle toujours autant de lui !!!!

  • Kieffer

    Et puis, le diable est dans les détails, ce cyborg neutre et pâle comme la mort, au visage tendu par les épingles du néant, signe parfois ses imprécations avec l’index et le majeur de chaque main, comme pour signifier des guillemets. Il n’y a que dans ces cas-là qu’elle semble encore humaine.
    Je suis allée lire ce que ce Monsieur Onfray a dit .
    Attaquer une enfant de 16ans avec ce genre de propos est assurément faire preuve d’une grande intelligence.
    Il dénigre les adultes qui s’extasient devant l’enfant en critiquant son physique et son handicap ! Je croyais ce genre de cruauté réservée aux enfants de maternelle et de primaire. Fantastique ce Monsieur manie bien le verbe et doit beaucoup aimer s’écouter parler en fustigeant une enfant. Bravo j’espère qu’il savoure sa diatribe.

  • Kieffer

    Et puis, le diable est dans les détails, ce cyborg neutre et pâle comme la mort, au visage tendu par les épingles du néant, signe parfois ses imprécations avec l’index et le majeur de chaque main, comme pour signifier des guillemets. Il n’y a que dans ces cas-là qu’elle semble encore humaine.
    Je suis allée lire ce que ce Monsieur Onfray a dit .
    Attaquer une enfant de 16ans avec ce genre de propos est assurément faire preuve d’une grande intelligence.
    Il dénigre les adultes qui s’extasient devant l’enfant en critiquant son physique et son handicap ! Je croyais ce genre de cruauté réservée aux enfants de maternelle et de primaire. Fantastique ce Monsieur manie bien le verbe et doit beaucoup aimer s’écouter parler en fustigeant une enfant. Bravo j’espère qu’il savoure sa diatribe.

  • PROUST

    Merci pour cette réaction, simple et saine, aux propos de M. ONFRAY, qui m’ont fortement choqué. Quel manque, effrayant, d’humilité et quelle forme haineuse dans ses propos ! Je n’ai pas compris…

  • Juhas

    Que la vérité blessé……. auj que des gens seins et normaux n’ont plus le droit à la parole…
    Il nous faut qu’ecoiter des attardés, gamins, malades mentaux avec préférence pour pervers narcissiques, des abjectes monstres de LGBT et pédophiles.. .

    • Nathalie Pichon

      Qu’est-ce que la Vérité? La vôtre, la mienne, celle des autres?
      D’où les gens sains* et normaux (ce qui implique sûrement un sous-entendu que nous sommes anormaux) n’ont-ils pas le droit à la parole?
      Le droit de réponse est-il interdit? Personne ne vous oblige à écouter « les attardés, gamins… » et j’en passe tellement ce genre de propos sont emplis de violences envers ceux qui sont autres, différents.
      Bien sûr que pour moi le dialogue est possible, le droit au désaccord est possible mais ceci ne doit pas impliquer les propos haineux considérant qu’il n’y a une sorte d’êtres humains légitimes à la parole.
      Oui nous avons le DROIT de répondre!
      Merci d’éviter les propos haineux, nous ne l’admettons pas (sauf si j’ai mal compris le sens de vos mots/maux)
      Nathalie Saillard Pichon
      Membre de l’AFFA, Bénévole au sein de l’association

  • Sannino yvette

    Si mr Onfray est un *Vieux* que dire de ces croulants qui sont dans la politique, AN,Sénat, Académie, consort et j’en passe. Mr Onfray n’insulte personne,comme beaucoup de Français! il s’interrogé, il constate que dans ce pays on considère les plus de 50 ans comme des charges inutîles et qui ne doivent faire qu’une chose,subir et se taire. (Accessoirement payer)Il n’est que de lire les commentaires pour constater la haine sinon le manque d’empathie de la part de *djeuns* qui vous renvoient à la tisane ou la pilule pour aller dormir. Vous n’oubliez qu’une chose. C’est que les *vieux* sont nés avant vous. Ce sont les memes qui ont porte macron au pouvoir au pretexte qu’il etait *jeune *ABES.

  • Urban

    Cela reflète parfaitement ma pensée et mon dégoût sur les incroyables attaques que subit la jeune dame. Je pense au contraire que l’avenir de l’humanité sera peut être sauvée par une jeunesse qui voit son avenir devenir bien sombre.
    Eric (58ans)

  • Juan Manuel Cuesta

    J’ai rarement lu quelque chose d’aussi puissant. Bravo à Greta, et à vous. Et honte éternelle à Michel Onfray qui devrait se intellectuellement hara kiri.

  • Franck Vial

    Bonjour
    Je comprends votre réaction et le fait que vous soyez choquée par ce que dit M. Onfray. J’ai lu son billet avec intérêt, comme le votre. Je ne comprends pas pourquoi vous l’accusez de misogynies. J’aimerai trouver dans son texte des attaques de genre mais il n’y en a pas. Je pense qu’il voit à travers cette adolescente un symbole de la dérive de notre société qui se peuple petit à petit d’ilotes infantilisés. Il ne se moque pas de votre handicap mais il le compare à la disparition de l’empathie de nos contemporains.

    • Christine B.

      Sauf qu’en ce qui concerne la « disparition de l’empathie », il se trompe de cible. Ce manque d’empathie, c’est le monde de pensée et d’action devenu totalement individualiste de notre société, qui en est la cause, et pas Greta.(Et là pour le coup, il va le justifier comment son manque d’empathie à lui ? Il a quelque peu passé l’adolescence non ?)

  • Bruno ANDRE

    Bonjour à toutes et à tous. Contrairement au conseil de l’auteure Alice Afanasenko, je vous invite à lire l’article de M. Onfray auquel elle répond. En lisant le texte de M. Onfray essayez d’oublier qu’il en est l’auteur. Pourquoi ?…Parceque si, comme moi, vous avez été éclairé et vivement stimulé par certains de ses travaux antérieurs, vous risqueriez, en lisant son texte sur Greta Thunberg, de perdre en objectivité et en « distance de raisonnement ». Prenez bien le temps de lire et même de relire ce texte qui a fait réagir Mme Afanasenko. Imprégnez vous de chaque mot, de chaque formule, suivez pas à pas le chemin de sa pensée, ses raisonnements, la logique de ses idées et les références qu’il convoque pour exprimer ses thèses, construire ses affirmations…et puis après relisez Mme Afanasenko… personnellement c’est ce que j’ai fait…je voulais sortir de l’état de sidération et d’incompréhension dans lequel le pamphlet de M. Onfray m’avait plongé et comprendre, comprendre, comment une telle intelligence et sommité culturelle pouvait se fourvoyer à ce point et se compromettre avec la violence, l’excès, la caricature, la psychomorphologie (idiote et sidérente) tout en faisant la démonstration de son ignorance médicale et scientifique et la révélation d’une certaine propension à la méchanceté. Merci, merci, Mme Afanasenko pour votre « réponse » aux assertions calamiteuses et insultantes de M. Onfray. Je désolé pour vous et pour M. Onfray (qui fut pour moi une personnalité éclairante) que vous ayez été amenée à écrire ce texte intelligent, courageux et salutaire.

  • Aufondgauche

    C’est dommage, Michel Onfray a tellement peur d’être dans la bienpensance, que depuis quelques années, il s’épuise dans des polémiques qui ne l’honore pas. On est loin de l’université populaire. Pour un monsieur capable de noircir plus de pages chaque année qu’un asperger sous epo, se moquer d’une gamine autiste, c’est presque drôle. Alors il y a peut-être des jeunes moutons prepubers, mais un bon coup de biactol, et l’espoir est permis…. Par contre pour le syndrome vieux con, monsieur Onfray, j’ai peur qu’un bon coup de petrolhan…. bio ou non… soit sans effet. En intraveineuse peut être. Ah zut, on est vraiment en train de perdre Onfray. Cloné par Zemmour, je suis sur que c’est un coup d’un cyborgh cathodique.

    • Boghanim Albert

      Commencez par donner votre nom plutôt que des pseudo de routier pas sympa avant de proposer des solutions cosmétiques aux allusions intellectuelles auxquelles vous n’avez pas accès et sous jacentes aux écrits de monsieur Onfray

  • DAVID CAPES

    Lire votre article Mme Alice Afanasenko m’a partiellement soulagé de la peine profonde et durable que m’a causée la lecture des propos de M.Onfray.
    Il suffit d’avoir une toute petite expérience de collaboration avec des personnes autistes pour mesurer comment ses propos privent son auteur d’une occasion de progression dans son humanité.
    Se prétendre philosophe et encorager les insctincts les plus bas d’exclusion de la communauté humaine d’autres personnes apportent d’autres perspectives, quelle misère…
    En plus de textes comme les vôtres, nous avons besoin de nouveaux moyens dédiés à l’augmentation de notre intelligence collective pour faire dériver vers le néant les courants d’abêtissements médiatiques viraux dont se nourrissent des provocateurs inconséquents , simplement jouisseurs de leurs capacités de nuisance.

  • Laurent DOUGLAS

    Michel Onfray se cache derriere son statut du ohilosophe qu il n est pas pour taper à bras raccourcis sur cette jeune fille. Rien de surprenant en realité . Le pseudo philosophe à toujours pris plaisir à s attaquer à ce qu il ne connait pas : La psychanalyse par exemple et son fondateur. Les vrais philosophes savent depuis longtemps ce que penser de ce triste sir. Seuls les beotiens le prennent pour un philosophe puisque c est ainsi que nombre de medias le qualifient. Qui se souviendra d’Onfray dans 50 ans? Personne. François Jullien ou Cyntia Fleury resteront presents dans l histoire de la pensée. Restera de Onfray les saillies habituelles dont le but sont de faire mal comme celle sur Greta Thunberg. Elles lui permettent de faire le buzz et d etre invité sur nombre de plateaux télé ou il possede ses ronds de serviette. Onfray est un lâche et un type mediocre et sans talent. Il aurait révé d etre Camus . Il n est que Onfray. C est à dire rien du tout. Greta Thunberg elle à du coeur. Un destin et l avenir pour elle. Onfray fait dejà parti du passé. Ne parlons plus de lui. C est ce qqu il attend. A defaut de talent , il vend ses livres à des gens qui n ont jamais lu le moindre concept de philosophie mais les medias savent vendre ce qui est denué d interet. On oeut leur reconnaitre au moins ce talent.

  • Bernard Monfort

    Merci madame pour votre réaction. Ce sont des mots comme les vôtres et ceux des jeunes qui nous rendent un peu de confiance dans l’avenir. Bien loin des stupidités de vieux ronchons et des jeux lamentables des politiques face aux graves urgences. Vive les jeunes avec Greta:ce sont eux l’avenir, pas eux. Et à nous de les aider. Bernard (70)

  • françois duboisy

    Ce pauvre Onfray qui hier nous tenait au courant de l’évolution du cancer de sa compagne sombre de nouveau dans l’abject.
    quand découvrira t il le doute et l’humilité?

  • D

    Merci pour cette réponse
    Onfray n’a rien compris et ne comprend plus rien au changements du monde
    Il est entrain de sombrer dans ses postulats philosophiques complètement dépassé….
    Décevant ! Comme beaucoup’ j’ ai été choqué…
    Il valait mieux que cela avant…

  • Rossignol

    Bravo pour ce message tellement important, utile. Et merci.
    J ‘avais été écoeurée de la réaction de M.Onfray…
    Quant à certains de nos députés…HONTE à eux…

  • valdoror

    vous semblez regretter qu’ Onfray n’ait pas reproché son autisme à Greta …mais çà ne vous empêche pas un instant de construire votre texte comme en réponse à la stigmatisation qui n’a pas eu lieu ( tout a votre aise dans la récitation des fondamentaux de la culture de victimisation qui consiste à diaboliser /ridiculiser l’horrible « vieux conservateur » plein de « préjugés « ) , ainsi vous pouvez vous épancher sur la difficulté d’être une » femme autiste » dans cet abominable univers de phallocrates qui permet tout juste , qu’une des vôtres vienne s’exprimer à l’assemblée nationale . alors qu’aucun des mâles blancs si privilégies qui manifestaient cet hiver avec les gilets jaunes n’a jamais eu un tel droit . ainsi, madame, vous glissez soigneusement à coté de l’essentiel, occultant le fait que selon Onfray, Greta admonestant une représentation nationale béate sur fond d’apocalypse imminente, le jour de la signature du ceta , est le stade ultime du « nihilisme « la critique de monsieur onfray consiste en une observation de ce que l’adoubement de greta par le » paysage politico-intellectuello-médiatique « incriminé , pose la question suivante : qui sert -elle en réalité ? ses petites mines suffisantes ,son intelligence revendiquée, son parcours tracé au cordeau , le CV des personnes qui ne la quittent jamais , en font une égérie parfaite du capitalisme , la sainte vierge du néo libéralisme qui ravage la planète . ce qu’ils attendent d’elle : rien , rien d’autre que ce qu’elle fait ; relayer les chiffres du GIEC à l’attention des jeunes et des faibles . les sermonner , eux , les grands coupables et puis les absoudre car le plus important c’est de criminaliser la population
    : qu’ils paient ou se suicident. comme elle dit , il n’y aura pas de place pour tout le monde et l’écobuziness représente des milliards .pourquoi croyez vous que ces gens l’invitent ? quant à ce « Cynisme suprême » que vous évoquez , à qui l’imputer ? Aux parlementaires ou à gréta ? si brillante et informée qu’elle ne pouvait pas ignorer ce vote annoncé du ceta .elle est venue quand même ,ce qui fait figure d’absolution , citée plus haut , pour tous les détracteurs du Céta , et que je sache , elle n’en a pas parlé . alors autisme ou non , GRETA c’est l’ouroboros d’un capitalisme plus prédateur que jamais car moribond .

  • Zebralbatros

    Vous n’avez retenu du texte de Michel Onfray que ce qui concerne l’autisme.
    C’est tendancieux et surtout très réducteur. Ouvrez les yeux et sortez de votre microcosme. Vous ne vous intéressez qu’à la forme et aux détails en faisant totalement abstraction du reste.
    Le discours de Greta n’amène rien de nouveau à part la grève de l’école, et là on vous laisse juge de la pertinence de cette action.
    Certains acteurs politiques et autres chefs d’entreprise en mal de reconnaissance ou de suffrages sont amenés à faire étalage d’un grand intérêt simulé à recevoir la leçon d’une adolescente.
    Voila le vrai sujet, rien d’autre que la démagogie.
    Du pain et des jeux…..

  • Feron

    Pour avoir dans mon entourage proche des jeunes autistes je confirme que ce sont des êtres qui ont certains côtés exceptionnels mais qui sont deficiant dans le relationnel, l’approche de l’autre et la gestion de l’imprévu. Se sont des êtres droit, sincère, qui sont incapables de mensonge et de simulation. Ce n’est pas la premiere fois que M.Onfray juge sans savoir sans avoir etudier les particularité de la personne qu’il juge. Même si la pluspartdu temps il semble qu’il tombe juste. Mais ces quelques egarements discredibilisent son travail et prête le flanc a ses detracteurs.

  • ALAIN

    Je crois pas que ce soit ce qu’a dit Michel Onfray.
    1. Elle n’apporte rien de neuf aux idées
    2. ONFRAY critique , dans le symbole de Greta, lincarnation du cyborg , de notre amour pour notre destinée, créé de toutes pièces par une société consommatrice repudiant l’humain et qui en annule le genre .
    3. Son discours est évidemment la fabrication d’autres personnes
    Franchement, qu’on laisse cet enfant tranquille et M. Onfray à raison de dénoncer cette supercherie.
    Même Aurelien Barrau qui défend Greta au nom de la science devrait écouter Onfray.
    Aurelien Barrau ne devrait pas accepter d’être supplanté par cette nouvelle icône. Il devrait travailler au pourquoi ce besoin d’une fabrication de ce messie-Jeanne Darc car cet astrophysicien est infiniment plus utile que cette mascarade.
    Dans cette affaire on dirait que la raison est absente.
    Pour moi, Onfray agit comme un philosophe antique , il est et se veut gardien de la Cité (monde et non plus Athènes)
    Et de grâce, parler de boue sans argument revient à réactiver les sophistes. Moi quand j’entends « boue » j’entends « le poil’ de Parmenide et de Zenon qui explique que justement la philosophie ne doit pas ,au nom dune hauteur imaginaire, répudier a parler de ce qui est bas.
    Moi je dis bravo au courage de Michel Onfray.

  • Papilou

    Docteur, (sans « e »!!…respectez au moins la grammaire!!)..vos lignes démontrent que vous n’avez pas compris la démarche de M.Onfray! J’espère qu’il vous répondra, ce sera mieux que ce que je ne pourrais faire!
    Salutations

  • Eric Jakob

    décidément ce « philosophe » de supermarché rempli de haine et d’impostures ne cessera jamais de m’étonner…à chacun de ses propos infâmes je penses qu’il a touché le fonds de la médiocrité et je découvre dans cet article qu’il est capable de bien pire encore..

  • christine zavan

    si quelqu’un a été manipulé c’est bien Greta et pas par ses parents mais pas le gouvernement français qui l’invite faisant croire qu’il s’intéresse à l’écologie alors qu’en suivant , il vote le ceta , quand à la jeune fille porte parole de toute une jeunesse qui s’inquiète de son avenir , elle a le droit de s’exprimer librement , les mots de M onfray sont stupides , malveillants et malhonnêtes … Au états unis , les autistes sont employés dans la sillicon valley pour leurs compétences spécifiques , ici , les français bien retardataires aimeraient les maintenir dans un asile enfermés … la triple peine jeune , autiste et femme …. allez bon courage Greta et pardon pour la merde que nous allons laisser dans le monde parce que nous n’avons pas eu le courage de combattre les capitalistes qui ne pensent qu’au profit

  • Dominique SANTONI

    Vieux bonhomme de 70 piges je m’émerveille depuis des mois de cette petite Greta qui ne doute pas d’être capable de renverser les montagnes. J’ai offert Rejoignez-nous à ma petite-fille qui a 14 ans.
    Si son discours était porté par un top model aguichant sûr que tous les phallocrates llibidineux, pseudo philosophes ou politiciens se rêvant en Salvini, Bolsonaro,Trump et tutti quanti ne manqueraient pas de lui apporter leur soutien concupiscent.

  • Jouvin Martine

    Merci pour cete mise au point nécessaire. La diatribe de M Onfray m’avait ulcérée et vousi avez mis les mots exprimant mon dégoût et ma colère.

  • Carnac22

    Moi je sens surtout une haine anti Onfray, le philosophe qui refuse la pensée mainstream.
    Je trouve sa démonstration parfaite et le post humain est un thème qui lui est cher.
    Mais par votre réaction vous démontrez vous qu il y a des thèmes qu on n a pas le droit d aborder, l autisme dans le cas présent si on m est pas spécialiste ou dans le camp des Gentils.

  • Laurence Lecocq

    Bravo pour votre réponse Alice, elle est parfaite sur le fond et la forme. Laissons Mr Onfray à son amertume mauvaise… Pour connaitre des jeunes gens autistes et leurs mères dévouées, je sais depuis longtemps que la société française est sous-développée dans ce domaine et ne s’est pas aperçue, qu’au delà de leur différence d’expression, les autistes ont quelque chose en plus qui rend leur regard percutant sur les aberrations de notre civilisation en péril. Par son âge et ses particularités de jeune fille autiste0, Greta bouscule utilement nos politiques poussiéreux et nos philosophes rabougris qui sont simplement dépassés par l’ampleur du problème. Ils s’en rendent comptent et se replient sur la dérisoire défense de leur ego au lieu de sauter dans le train d’une nouvelle humanité fraternelle respectueuse de toutes les formes de vie sur terre, y compris de la leur. Cela n’empêchera pas ce beau train d’avancer et de voir y monter de plus en plus de belles personnes.

  • isabelle carcelli

    Merci de ce texte, merci… J’ai suivi votre conseil, je ne suis pas allée lire celui d’Onfray, la réponse que vous lui faites en dit suffisamment sur la teneur sale et méprisante de ses mots à lui… Les vôtres, clairs, déterminés et combatifs, m’ont suffit à comprendre à quel point la bêtise de ce pseudo-philosophe sont une insulte à tous ceux qui se mobilisent avec Greta Thunberg, derrière elle, grâce à elle… La vieille garde malade, rongée par sa stupide assurance, face à la jeunesse inquiète et mobilisée… Je ne savais même pas qu’elle était autiste… Je ne vois pas en quoi cela changerait son engagement, si ce n’est un atout, un « plus » qui lui a sans doute permis d’avoir le courage et la ténacité de bouger des montagnes ou demandé encore plus d’efforts… Avant d’atteindre et de vaincre Goliath par son habileté, peut-être que David a osé se lever parce qu’il était autiste lui aussi ? Et pour le rayonnement des philosophes français, nous avons heureusement, entre autres, Joseph Schovanec pour continuer à éveiller les esprits 🙂 belle journée et bonne route à vous 🙂

  • Chermette

    Michel Onfray est  » débordé  » par le monde dans lequel il vit. À trop vouloir tout commenter sans le recul nécessaire à des prises de positions toutes plus  » tranchées  » les unes que les autres. On pourrait attendre d’un  » philosophe  » qu’il prenne du recul. Et non, tel un papillon attiré par les lumières médiatiques, il s’acharne à vouloir dire le  » vrai « . La polémique devient son unique sijet philosophique, celui dans lequel il excelle. D’ailleurs peu importe ce qu’il dit, ce n’est plus le sujet, mais comment va-t-il générer du discours et de la controverse. Que processus social et médiatique le promeut  » diseur  » de vrais débats. Et pourtant, point de recul, de mise en perspective du sujet traité. Dans ce cas comme beaucoup d’autres, les mots débités dans la foulée médiatique cinglent et portent inexorablement la polémique sur un plateau dont s’empare la majorité de ceux qui ont la vérité et l’affirme dans la même veine, c’est-à-dire sans nuances.
    Quel est le sujet ? On ne sait plus. Le sujet devient un conglomérat de poncifs en tous genres et rien n’en ressort de sérieux.
    À croire que le philosophe tend eg souhaite démontrer par l’absurde que la  » médiatisation « , pour peu qu’on en maîtrise les codes est un vaste champ de guerre sur lequel toutes les idées sont vouées à mourir du débat tronqué par le trop plein de bêtise qui s’y répand… domi…

  • Annelisa

    Une fois que nous avons connu Greta et son discours, la sagesse aurait voulu que nous en restions là où que des adultes prennent le relais, mais qui de l’opportunité de dégager une bonne image avec cette jeune fille auprès de l’opinion publique, qui de faire le scoop ou le buzz du moment, il en a ete autrement. En fait, dans cette histoire, beaucoup de choses sont à déplorer : la place de cette jeune fille est plus à l’école que dans la rue ou à l’assemblée, à se consacrer à des activités de son âge, plutôt que celles d’adultes. Je trouve que se servir de son âge et son handicap pour rallier la population à sa cause et nous attendrir, car c’est de cela aussi qu’il s’agit, c’est nous prendre pour des ânes. Enfin, ce qui est choquant, c’est la virulence, devrais-je dire, la violence des propos de M. Onfray et de l’assemblée. S’attaquer de la sorte à une adolescente qui n’est peut être pas armée pour recevoir la critique et donc se défendre, c’est facile et lache à la fois. Maintenant, ne nous en étonnons pas, à participer aux activités et aux débats des grands, on est traité comme tel ! Les personnes qui ont poussé Greta sur le devant de la scène auraient dû y penser. Pour ma part, j’évite le sujet du mieux que je peux et essayé tant bien que mal de garder une certaine distance par rapport à tout cela. Je pense que ce n’est pas rendre service à cette jeune fille de la médiatiser de la sorte. La médiatisation restera vaine si nous n’accrochons pas à cette starisation. Merci pour cette lettre ouverte qui nous explique un peu ce qu’est l’autisme et qui défend Greta, peut-être est-ce là son droit de réponse à Onfray. Gardons nos convictions sur l’écologie sans se faire mener par le bout du nez par une enfant qui n’est guère à sa place et quand aux vieux philosophes, sachons percevoir le fond de leur discours, au delà de la virulence des mots.

    • Delpech

      Il se peut que cette année sabbatique Qu on lui reproche tant soit plus formatrice et riche d expériences et de contacts pour elle que de rester enfermée dans une classe. Il semble que cet engagement ne concerne qu une seule année.

    • Nathalie Pichon

      La sagesse ne serait elle pas plutôt d’écouter dans le respect? Il n’y a pas d’âge pour être sage. Croire qu’il faut écouter les adultes, seuls détenteurs du savoir apparemment, est l’antithèse de la sagesse. Les adultes devraient se remettre sans arrêt en question plutôt que de croire en leur vérité suprême.

      Nathalie
      Adhérente AFFA, modératrice

  • Laurent divaskell

    RÉPONSE AUX PROPOS DIFFAMENTS DE M. ONFRAY ENVERS GRETA THUNBERG , ET ENVERS TOUT LES CONS , LES NUISIBLES , QUI PRÉFÈRENT CRITIQUER CEUX QUI SONT POUR LA PROTECTION DE LA PLANÈTE ET DE L’HUMAIN , PLUTÔT QUE CEUX QUI NOUS OPPRIMENT !

    Nous avons cru que vous étiez philosophe mr onfray ( fini les majuscules…! ) , donc ouvert et large d’ésprit , humble , contre l’oppression et protecteur de ceux qui la subissent , contre le système , contre toute forme d’éxclusion , de ségrégation , de racisme , de xénophobie , tant est notre surprise , les mois , les années passantes , de nous apercevoir au fil de vos invéctives , de vos déclarations de plus en plus fréquentes profondément misanthrope , que vous nous avez trompé , vous êtes bien comme ce que vous faites semblant de reprocher aux autres , vous ne supportez pas vous aussi la DIFFÉRENCE ! , vous êtes bien à fond dans le système :
    VOUS N’ÊTES PAS , OU PLUS PHILOSOPHE , SI TENTAIT QUE VOUS L’AYEZ DÉJÀ ÉTÉ !
    ( désolé pour les fautes d’orthographe s’il y en à mr onfray , mais dans la vie c’est le fond , et les actes , c’est l’âme qui compte le plus , pas la forme , pas les belles conférences dans les universités , et les gros pavés littéraires … ! )

  • TALBOT

    Bravo à l’auteur de l’article.
    Autant j’admire le travail de M. Onfray en termes de réappropriation citoyenne de la pensée philosophique, certains de ces ouvrages, autant je le trouve hors sujet, méprisant et méprisable à l’égard de cette adolescente.
    On se doute bien qu’il y a des gens mal-attentionnés derrière les campagnes de mobilisation menées autour de Greta. Mais je pense qu’elle peut être une formidable médiatrice entre les citoyens et les scientifiques. Nos dirigeants successifs étant toujours calés à leur sacro-sainte « croissance économique du P. I. B. » et sans volonté d’impulser un virage économique, social et environnemental à 180° des politiques actuellement menées. Donc NON Michel Onfray. Vos propos ne sont pas dignes du grand penseur que avez été.

  • durand

    Onfray, que vous qualifiez de vieux philosophe (auriez-vous la haine des vieux ?) fait bien

    de réagir à cette pantalonnade de réception d’une gamine de 16 ans par notre assemblée nationale.
    Fait bien
    aussi de qualifier la nouvelle génération de troupeau gelant. Comme dirait Finkielkraut, cette jeunesse s’émeut elle-meme de se voir si généreuse !
    Jeunisme, ignorance, démagogie les plus abjects, voilà un bon résumé de l’affaire Thunberg.

  • Filmard

    Je ne vois pas pourquoi le visage de tout autiste Asperger serait particulièrement inexpressif… Vous avez des autistes célèbres qui savent ou savaient sourire. (Bille Gates, Mark Zuckerger, Spielberg, W. Allen, Al Gore, Dylan, Einstein… etc.). Elle n’a en tout cas pas de « repli » vis-à-vis des médias et pour communiquer puisqu’elle se met en première ligne… ou alors il faut dire qu’on la met en première ligne ?

    Il serait absurde de considérer que sous prétexte qu’une personne a un handicap, elle doit être dans du coton et jamais critiquée. Tout de suite est brandi le bouclier « anti autiste », c’est idiot, tout comme on accuse de racisme quelqu’un qui ose critiquer la position intellectuelle d’une personne qui n’a pas notre couleur de peau… ou anti-vieux la critique d’un propos d’une personne qui a plus de 70 ans.
    Etre jeune et autiste crée automatiquement un bouclier protecteur : on doit encenser Greta, forcément.

    Que cette jeune fille poursuive sa scolarité (sans donner pour consignes aux autres de faire la grève de l’école) et qu’elle revienne dans quelques années pour nous porter la bonne parole.

    • Nathalie Pichon

      Bonjour,
      Y a t il un âge pour s’exprimer?
      Comme vous pouvez le noter à la lecture de l’article qui est un droit de réponse, nous ne considérons pas qu’une personne, sous prétexte de handicap ne soit pas critiquable (d’ailleurs, nous ne prenons pas part au travail d’activiste de Greta, ce n’est pas le sujet pour nous).
      Il s’agit de répondre à l’atteinte portée sur la personne elle-même car il s’agit d’un jugement, qui plus est sur le physique, le mode de pensée, la façon d’être. Il s’agit de fausses vérités subjectives auxquelles nous nous devions de répondre.

      Nathalie, modératrice

    • Nathalie Pichon

      Exact, nous essayons de répondre car chacun à le droit de s’exprimer. Il se peut que nous passions à côté de certains messages.
      Merci beaucoup.
      Nathalie, modératrice

  • Toubeve

    Je suis tout à fait d’accord avec Me Afabasenko.
    Les propos de Mr Onfray sont rétrogrades et relevent de d’un obscurantisme rare.
    Moi qui suis sexagenere et assez erudite je fais confiance à la jeunesse qui n’est autre que le fruit de nos enseignements.
    Cdlt

  • georges

    le parlement a vraiment rien d’autre de plus important à faire. On dirait que cette jeune fille fait découvrir des choses à nos parlementaires. Il est regrettable que le parlementarisme ai besoin de ce témoignage . cette jeune fille n’a rien apporté au-delà. Quant à Monsieur Onfray je ne vois pas pourquoi on lui interdirais de critiquer cette situation cette jeune fille. si vous critiquer une femme les féministes se révoltent si vous critiquer le vide dans la communication avec un autiste sans l’insulter dans son autisme les associations se révoltent.Alors nous n’avons plus qu’à nous indigner et à critiquer tous ces gens normaux qui gâchent la vie aux autres. et pour en finir je ne vois pas ce que vient faire le problème israélo-palestinien dans ce sujet merci

    • admin Auteur du billet

      l’objectif de cet article n’était pas de prendre position pour ou contre l’activisme de Greta (nous avons un avis mitigé d’ailleurs sur cette question et ne sommes pas dupes), mais de réagir face au manque de respect de Michel Onfray envers sa personne elle même.
      Et effectivement la question israelo-palestelienne est vraiment hors sujet

    • Nathalie Pichon

      La critique est un droit que nous respectons. Mais la critique est-elle une vérité en soi qui interdirait une réponse. Non, à mon humble avis d’autiste.
      Quant au « vide dans la communication avec un autiste » c’est déjà l’insulter dans son autisme. Et oui, même si la communication fait partie de notre handicap, nous savons communiquer le problème étant que les neurotypiques restent sourds et aveugles face à notre différence.
      Je remarque que dès qu’une minorité s’insurge face à la critique et s’exprime, c’est toujours la même rhétorique :  » si vous critiquer une femme les féministes se révoltent si vous critiquer le vide dans la communication avec un autiste sans l’insulter dans son autisme les associations se révoltent ». Dans un monde utopique, Les critiques entendraient les réponses des critiqués.

  • Marylène BOIDIN

    Bravo à vous pour avoir remis ce pseudo philosophe à sa place.

    Et si tous les politiciens et intellectuels avaient eu le courage de s’occuper de notre pauvre planète qui se meurt de jour en jour. Monsieur Onfray vous n’auriez pas eu besoin d’insulter Greta car elle n’aurait pas eu à intervenir.
    Concernant l’autisme et dans un contexte un peu plus ludique M.Onfray regardez simplement les douze coups de midi et vous verrez l’intelligence de l’autisme.
    Le jeune candidat Paul (2Oans) en est a plus de 85 participations et je vous prie de croire qu’il force le respect à l’inverse de vous Monsieur.
    je ne vous salue pas

  • Christiane Bezold

    Onfray n’attaque ni Greta, ni les autistes. . .il explique, et très bien, de quelle lamentable et odieuse manière les spécificités de cette toute jeune fille sont utilisées
    .
    Ces manipulations sont insupportables. . .!!!
    A qui profite le crime . . .???? Certainement pas à Onfray.
    Il dénonce surtout la manipulation de l’humanité par la peur. . .lisez bien et réfléchissez avant de le condamner. . .heureusement qu’il reste encore des « Onfray » !!!

    • Nathalie Pichon

      Bonjour,
      Je vous prie de bien vouloir relire son texte pour revoir votre commentaire : « Onfray n’attaque ni Greta, ni les autistes ».
      S’attacher à porter un jugement subjectif sur l’absence d’émotion, la rigidité faciale et j’en passe, n’est pas digne d’un philosophe. Il fait preuve d’irrespect.
      Quant à la manipulation,nous ne sommes pas contre cette idée, même s’il faut bien savoir qu’une personne autiste est capable de penser, d’avoir ses propres idées et de les exprimer(très bien même).
      Nous ne nous positionnons pas sur le caractère activiste de Greta car ce n’est pas notre propos.
      Cordialement,
      Nathalie Saillard-Pichon
      Membre de l’AFFA
      Modératrice

  • Sophian

    Bravo Mme Afanasenko,
    Votre article est d’une grande humanité, sans haine malgré des propos plus qu’intolérables de la part de M. Onfrey, le vieux monde n’a aucune connaissance des troubles psy et ne souhaite surtout pas en avoir. Greta est dotée d’une grande intelligence et, à mon sens, elle nous alerte sur des dangers plus que réels. Le fait qu’elle soit autiste n’a rien à voir avec son message et personne ne devrait lier les deux. Je croise les doigts pour que d’autre Jeunes dans le monde la suivent et face plier les politiques qui n’ont en tête que le capitalisme et le libéralisme qui nous mènent à notre perte tout simplement…

  • Rodger RIGAUD

    On ne peut pas laisser passer le commentaire de monsieur Onfray sans réagir. Bien sûr qu’il est instruit, intelligent j’ai des doutes ! Sa réaction est typique des propos Rassemblement National ! Et puis est-il nécessaire d’être grossier, vulgaire et pitoyable pour affirmer sa contradiction avec Greta Thunberg ? Quand à l’argument que ce ne serait pas elle qui a écrit ce qu’elle a lu à l’assemblée nationale, franchement, ce côté cour de récréation est assez minable ! Les discours de la plupart de nos hommes et femmes politiques sont-ils toujours écrits par les intéressés ?
    Au sens antique, est « philosophe » la personne qui « cherche la vérité et cultive la sagesse», comme Socrate et Platon, Épicure et Lucrèce, Épictète et Sénèque. Au sens moderne, un philosophe est un intellectuel qui a contribué dans une ou plusieurs branches de la philosophie, de l’éthique, de la logique, de la métaphysique, de la théorie sociale et de la philosophie politique. Rien qui ressemble à votre lynchage médiatique ! Puissiez-vous prendre connaissance de votre erreur !

  • COULEON LILIANE.

    MERCI de votre réponse ,je trouve ignoble de s’en prendre a cette petite GRETA ,qui demande juste a nos hommes politiques de prendre leurs responsabilités.

    Le fait qu’elle soit autiste ne change rien a ma façon de penser .Cette jeune fille a été très intelligente,en disant que ceux qui ne sont pas venus ,avaient peur d’elle.
    Cette petite GRETA est plus adulte qu’eux….

    MERCI GRETA et les jeunes qui la suivent ,et qui disent la vérité. UNE MAMIE.

  • Tabesse

    Mon dieu que de bêtises dans cet article. Trouver l idolâtrie de cette gamine totalement stupide est misogyne ? Elle est handicapé donc on n’a pas le droit de trouver que des députés n’ont pas à se prosterner sur son discours idiot ?

    • Nathalie Pichon

      Pouvez vous expliciter votre commentaire car vous faites une analyse très subjective.
      « Elle est handicapé(e) donc on n’a pas le droit… » Cet amalgame n’a rien à voir avec l’article publié, c’est d’ailleurs souvent une réponse toute faite que l’on rétorque lorsque des minorités osent s’exprimer.
      Notre objectif est d’exercer un DROIT de réponse face à l’irrespect de Mr Onfray qui, dans son texte, utilise des procédés indignes d’une soit-disant analyse philosophique : JUGEMENT de la personne – prolifération d’INJURES – DESHUMANISATION

      En espérant une ouverture d’esprit et une réflexion plus pragmatique.

      Nathalie
      Adhérante AFFA, modératrice

  • Biancofiore Angela

    Merci de tout coeur à Alice Afanasenko pour cette réponse très lucide à l’attaque sans précédent du faux philosophe.
    Une absence d’éthique et de sagesse le caractérise.
    Les gens et les lecteurs doivent apprendre à cultiver leur sens critique et ne pas croire ce que certains médias diffusent!
    Oui nous pouvons apprendre des enfants, je suis enseignante-chercheuse et je tiens à diffuser une éducation émotionnelle en France Oui nous avons du retard!

  • MATHIAS Jean-Christophe

    Il n’est pas dans mes habitudes de commenter les élucubrations des philosophes médiatiques, mais quand elles virent à l’insanité et à la preuve manifeste de leur incompétence, on ne peut tout de même pas rester sans rien dire. Il est sans doute inutile de pointer la profonde misogynie qui caractérise le propos de Michel Onfray, peut-être causée par une jalousie maladive de n’avoir pas tant de succès. On évitera également de lui faire remarquer que le Président de la République lui-même, quel qu’il soit, lit des discours dont il n’est pas l’auteur, et qu’il découvre parfois au moment de les prononcer. Mais là où je me dois d’intervenir, c’est dans la lecture que fait Monsieur Onfray du philosophe Hans Jonas, qui se trouve être mon maître à penser et auquel j’ai consacré quelques pages qu’il n’a apparemment pas lues. La définition que donne Michel Onfray de l’heuristique de la peur est précisément celle dont j’ai démontré par A+B qu’elle était à la fois fausse et malhonnête: « il faut dramatiser, inquiéter, amplifier, exagérer, faire peur, c’est-à-dire tout le contraire de penser, examiner, réfléchir, débattre. On ne pense plus, on récite; on n’examine plus, on assène; on ne réfléchit plus, on psalmodie; on ne débat plus, on insulte, on excommunie, on anathèmise. On ventile… » Si Michel Onfray avait lu avec l’examen et la réflexion dont il se prétend le garant le « Principe responsabilité » de Jonas, il saurait que la définition précise de la démarche du premier philosophe écologiste est précisément le contraire, à savoir une peur maîtrisée contradictoire avec l’angoisse, fondée sur une image de l’avenir objectivement terrifiante, qui permette de l’éviter. On ne fera pas à Monsieur Onfray l’injure de se demander si son propos affligeant ne dénoterait pas un caractère raciste, mais ce qui est certain, c’est qu’il démontre que ce philosophe de pacotille est un illettré au sens propre du terme (c’est-à-dire qu’il n’a pas lu la lettre des textes qu’il cite).

    Pour savoir ce qu’est véritablement l’heuristique de la peur chez Hans Jonas, se reporter à l’article suivant paru en 2003 (page 70):
    http://revuephares.com/…/Phares-int%C3%A9rieur-vol-4.pdf

  • Tony REIX

    Très bien dit. Onfray a fait illusion pendant un temps. Mais ce n’est pas un philosophe. Un philosophe n’écrit pas des bouquins comme il pisse, deux à trois par an pour Onfray, ce qui lui permet de bien vivre. Un philosophe regarde, écoute, lit beaucoup, réfléchit, analyse et confronte ses idées avec celles des autres avant d’écrire. Onfray ne pense plus. Il pisse de la ligne.

  • Yves BUISSON

    Un grand merci pour cette « mise au point », j’avais depuis des années une grande défiance à l’égard (sic) de ce type et son verbiage qui n’a rien de philosophique, ce pourquoi je m’affrontais régulièrement à de vieux amis qui l’adulaient, je leur ai transmis votre texte, j’espère que cette fois ils vont être convaincus, sinon je perdrais des amis, mais j’en gagnerais d’autres !

  • Dif Nelly

    Parfait tout y est dit dans votre réponse à ce ,Michel Onfray (soi -disant philosophe) qui est si méprisant vis à vis de l’autisme, des fois il ferait mieux de se taire ,car pour dire des âneries pareilles il se prend pour qui ce monsieur .Je boycotterais tous ces futurs interviews dorénavant.Tchao mr Onfray !

  • maryse DEGALLAIX

    félicitations madame , merci d’écrire cet article, vous dites mieux que nous le respect et le soutien que nous avons à l’égard de Greta.
    Heureusement que des intellectuels comme vous s’expriment. Merci.

  • Baudouin Richard

    L’auteur appartient au lobby des climato-sceptiques agacés par les tenants de « la bienséance progressistes » dont il accuse Greta Thunberg de « répéter ce qu’ils débitent ». C’est son droit- comme Trump – mais cela ne les dispense – ni l’un, ni l’autre – d’essayer de rester objectif. Or, en ce qui concerne :

    1.. les qualifications de Greta Thunberg : elle a toutes les qualifications nécessaires sachant que son objectif n’est pas d’enrichir le débat au niveau scientifique ( les experts ne manquent pas) mais de contribuer à la conscientisation d’une humanité encore largement passive et qui ignore ( délibérément ou non) qu’elle est confrontée à un problème qui prend des proportions dramatiques. Comme on en parle depuis 1972 dans une succession récurrentes de congrès scientifiques et gouvernementaux à l’échelle mondiale, Greta répète forcément ce que d’autres ont dit avant elle. Son message qu’il est temps d’agir n’est pas inutile pour autant puisqu’après 47 ans, on a encore virtuellement rien fait et la situation continue de s’aggraver.

    2. sa contribution : « l’heuristique de la peur ». La Nature fait peu d’efforts inutiles. La peur existe parce qu’elle est un instrument de survie. Rétroactivement, on souhaite que le capitaine du Titanic ait eu un peu plus peur des icebergs. « Penser, examiner, réfléchir, débattre » calmement est certes rationnellement plus satisfaisant que s’agiter mais comme, en l’espèce, on ergote en vain depuis 47 ans , la motivation semble manquer pour passer à l’action.

    3. ses mobiles : On imagine volontiers que les scientifiques aient intérêt à soutenir les théories qui soutiennent l’activité des milieux économiques qui financent leurs recherches. Dans l’ensemble, toutefois, on incline à penser que le maintien du status quo est pour la majorité des entrepreneurs plus rentable que les révolutions.

    4. son public : Le commentaire de Michel Onfray pourrait être cité dans le Larousse pour illustrer le concept de « suffisance » . L’acceptation d’une remise en question n’est pas une humiliation. Elle conditionne le changement .

    Conclusion : On suggère à Michel Onfray de lire une biographie de Jeanne d’Arc. Comparaison n’est pas raison . Certains traits communs entre ces deux jeunes femmes pourraient exister néanmoins

  • Mila

    Oui, il faut lire le texte d’Onfray in extenso : il est réellement abject.
    Merci à Mme Afanasenko d’avoir produit une réponse qui resitue si exactement les enjeux de cette attaque réactionnaire. Et pourtant, malgré son analyse pertinente, on s’interroge : comment cette jeune fille peut-elle cristalliser tant de haine ? ….Sommes-nous tous déjà morts ?

    Ps (Au sujet du GIEC : Valérie Masson-Delmotte sur France culture le 28/07 : https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-du-week-end/climat-des-signes-qui-ne-trompent-plus-a-60-ans-le-ministere-de-la-culture-bat-il-en-retraite)

  • dario

    Vous avez tout faux. Si on nous imposait un jeune garçon blanc, jaune, noir ou arc-en-ciel, ça serait pareil.
    Cette manipulation de masses idiotes au point de ne pas être conscients des dangers liés au réchauffement climatique est tout bonnement à vomir.
    Que les politiques fassent leur job, trouvent des alternatives viables aux énergies fossiles AVANT de nous emmerder, c’est tout ce qu’on demande.
    Merci

    • Nathalie Pichon

      Notre publication ne prend pas part à l’activisme. Nous restons neutres de ce point de vue. Notre but est de pointer l’irrespect envers la personne de Greta, donc non nous n’avons pas tout faux de ce point de vue.
      Nathalie
      Adhérente AFFA, modératrice

  • yves thouvenel

    merci Alice .
    signé : un homme de 73 ans qui marche avec les jeunes gens le vendredi après midi à Metz en brandissant haut le portrait de « la petite Greta  » .
    Car une chose au moins échappe à toutes les critiques : il s’agit bien de LEUR avenir qu’il leur faut défendre dès maintenant …Respectons leur parole . Pour notre dignité .

  • Garnault

    Ne craignez rien, il y a encore des vieux messieurs du siècle dernier qui respectent et écoutent les femmes, savent ce qu’est L’autisme et l’asperger, tiennent compte de l’avis des enfants sans être pédophiles et déteste Onfray et ses pamphlets hystériques…..

  • Ecolautiste : écolo et autiste !

    Les propos de Michel Onfray au sujet de Greta Thunberg sont non seulement insultants mais montrent surtout sa méconnaissance, non plutôt, son ignorance absolue de ce qu’est l’autisme.

    Il juge Greta Thunberg sur son manque d’expression faciale alors que c’est le signe de son handicap.
    Il méprise son combat pour l’écologie alors que cet intérêt particulier est aussi un signe d’autisme. Cet intérêt est justement ce qui pousse Greta à mener ce combat.
    Il n’empêche, à 16 ans, est-ce qu’il aurait été capable de faire la moitié de ce que fait Greta ? Est-ce qu’il aurait sacrifié une partie de ses études pour un combat plus global ou est-ce que, comme la plupart des ados, il ne pensait qu’à lui-même et à sa petite carrière ?

    J’arrive à pardonner à ceux qui disent des bêtises par méconnaissance de l’autisme. Mais quand s’ajoutent le mépris, la méchanceté, la violence verbale, et la condescendance, j’ai du mal à voir en Michel Onfray autre chose qu’un vieil ours ringard et acariâtre.

    …et pourtant, d’habitude, j’aime bien les ours !

  • nemeth

    Je crois que Greta a un côté psychopathique qu’Onfray a bien identifié.
    Le rôle des adultes ne devrait pas être de renforcer cette sensation de toute puissance.

  • KAR

    Merci pour votre article. Moi aussi je suis extrêmement choquée à la fois par le ton haineux de l’article de Onfray et par le champs lexical qu’il utilise ( il met cote a cote holocoste et education quand meme). J’ai été choquée de voir que ce philosophe autodidacte mysogyne et enervé ne faisait que réagir émotionnellement au fait qu’une jeune fille lui rappelle qu’on etait tous dans la merde climatique jusqu’au cou et qu’il y avait pourtant encore un moyen d’eviter le suicide ecologique. Philosophe? C’est une blague. Un philosophe aurait parlé du contenu même du discours de Greta et mon de son apparence ou de ses mimiques faciales, ce qui prove déjà la dangeureuse vacuité de ses propos bien trop encensés par une population de pseudo intellectuels bigots qui lisent Verlaine et Rimbaud sans en comprendre l’essence ( tout en sachant que si ces deux poètes vivaient à notre epoque ils seraient certainement mors du sida ou en prison et surtout AUCUNE maison d’edition n’auraient voulu publier leurs textes. On les auraient trainés dans la boue pour pederastie notoire et polyaddiction a l’alcool et l’heroine ( on peut dire qu’il sait choisir ses reference cet intellectulel infantile d’Onfray ). apres tout le monde est a genoux parce que le type peut enchainer des mots de plus de 4 syllabes comme un gymnaste enchaine les saltos… quand tu prends un dictionnaire et que tu comprends que sa prose ampoulée pourrait être resumée bien plus humblement, et tu te rends compte que : si il juge si mal cette jeune militante, c’est parce qu’en fait il ne parle sûrement pas suffisamment anglais, que ça le frustre et il n’a donc rien compris a ce que Greta dit, donc pour ne pas perdre la face devant ses clients qui lui demandent de s’exprimer sur tel sujet à utilise la notorité de son nom pour nous servir des grands mots vides de sens mais rempli de colère haineuse …comme si lire de la poésie estampillee grosse culture academique stérile allait nous sauver des affres des modifications climatiques. Et oui je suis bien d’accord la France est bel et bien en retard sur tant de domaines… 50 ans seuleument ?…. non bien plus et dans tant de domaines. Pays de mysogines retrogrades arriérés alcooliques et violemment arrogants. Je n’aime pas la tournure que prennent les evennenements. Ps: mon orthographe approximative n’empechera pas mon idee d’etre lisible en mots et je suis nee en france de parents nes en france de grands parents nes en france etc…. donc le fameux proverbe des fachos : la france tu l’aime ou tu la quitte ne s’applique pas a moi… d’autant plus que j’ai bien essaye d’emmigrer ailleurs dans un pays ou il fait bon vivre en etant une femme…. mais ça n’a malheureusement pas aboutti…. etre Fançais c’est plus de l’ordre du handicap en ce moment….. alors fier d’etre handicapé?

  • Nicole Garoni

    Maman d’un enfant autisme, j’ai été, comme vous, profondément choquée et blessée par les propos de Michel Onfray. J’avais cru que cet homme avait quelques valeurs… je suis tombée de ma chaise…

  • Hervé

    Bravo.
    Le déchaînement sur ce qui ne peut nous apparaître que normal (espérer redresser la barre d’un monde devenu suicidaire) est absurde ; quand ce déchaînement s’en prend à l’apparence physique, un tabou est tombé, tout est désormais permis au prétexte du pamphlet ; quand ce tabou tombe du fait de l’autisme de la personne visée, on en revient aux sorcières, aux roux, aux albinos, aux juifs … C’est pitoyable et détestable. N’importe quoi pour exprimer peur et frustration. Peu importe la cible pourvu qu’on puisse haïr.

  • Pilllon

    Quelle pedantisme niais que ce commentaire qui n apporte rien au debat, on croirait lire une dissertation de
    terminale d un élève adepte du prêt à penser
    Le sujet etant la manipulation de cette pauvre gamine qui n a pas le background scientifique et intellectuel nécessaire à une prise de position crédible Honte à tout ceux qui l utilisent

  • André Chini

    Bonjour, je suis compositeur de musique, né dans les Pyrénées, et j’habite la Suède depuis 74. Il m’est arrivé parfois de travailler en France; en 94 j’ai écrit une pièce pour orchestre et récitant pour le festival d’Avignon, en collaboration avec mon ami Howard Buten, qui disait son texte lui même. Par hasard, il y a quelques jours, je suis tombé sur le torchon répugnant d’Onfray qui m’a révulsé.
    Je n’écris pratiquement jamais rien dans FB, mais là, furieux, je n’ai pas pu résister à poster ce qui suit:

    Michel Onfray, philosophe pour lequel psychanalyse et philosophie sont, parait il, indissociables, a posté sur You Tube un article au sujet de Greta Thunberg.

    Onfray, 60 ans, a dû, comme la plupart des intellectuels français, apprendre avec peine un grand nombre de choses parfaitement inutiles. Mais il a appris, et fort bien, à manier la langue. Malheureusement, ses idées -au moins dans cet article- sont aussi creuses que son verbiage est habile et ”élégant”.

    Evidemment, ce qui se passe dans la tête d’une jeune fille de 16 ans, née dans un pays qui n’a pas fait de guerre depuis 200 ans, où il est interdit de frapper les enfants -même pas une petite gifle- depuis 50 et où les clients des prostituées sont pénalisés depuis 20, est complètement incompréhensible pour un vieux bonhomme pour lequel le monde s’arrête au boulevard périphérique qui ceinture Paris.

    Alors il descend en flammes la petite suédoise, qui ne demande qu’une chose: que les politiciens veuillent bien se donner la peine de lire les rapports des scientifiques sur les dégradations climatiques, et d’en tirer des conséquences.

    D’abord, le gros Michel, pas très beau lui même, fait une longue description des défauts physiques et psychiques -supposés- de la jeune fille. Rien ne lui sera épargné, vraiment sortie d’un film de Frankenstein revu par Hitchcock et peaufiné par Fellini! Haineux, le vieux bonze!

    Ensuite, on apprend -entre autres- que l’écologie est la dernière invention du capitalisme, et que Greta est un cyborg manipulé pour servir les intérêts machiavéliques de quelques magnats internationaux. Comme chacun sait, l’écologie des pays communistes a toujours été à la pointe du progrès!

    Sans tomber dans la psychanalyse de trottoir, on a l’impression, tout au long de ce monologue prétentieux et malveillant que le ressort de cette animosité est à chercher dans le système d’éducation à la française, pour lequel les enfants sont des petits barbares qu’il faut dresser. Onfray, pur produit de cette moulinette, ne peut pas concevoir qu’une ”inculte” péronnelle de 16 ans ose prétendre s’adresser à l’Assemblée Nationale!

    On a envie de lui dire:
    Holà bonhomme! Secoue vigoureusement ce qu’il te reste de comprenette et essaye de voir les choses un peu plus généreusement, si ça t’es encore possible!

    Un ami m’a envoyé votre texte, qui dit bien mieux et plus fort ce que je voulais dire; Bravo!!
    J’avais omis de parler du syndrome de la jeune fille, simplement parce qu’en Suède, on considère généralement les êtres humains bien plus en fonction de leurs idées et leurs actes que sur leur aspect extérieur.
    Par ailleurs, l’être humain, « människa » en suédois, est un mot féminin…

    • Stephane PERIER

      Merci André,
      Mais pas besoin d’avoir quitté la France pour penser pareil
      inutile de généraliser 😛
      Et je suis bien certains que parmi ceux qui ont commenté négativement l’article de Alice,
      il y en a qui n’ont même pas pris la peine de le lire…
      ils préfèrent laisser d’autres penser à leur place et répéter bêtement ce qui leur est dit.
      Peut-être que Onfray et consorts devraient arrêter d’admirer leur nombril et penser aux autres comme le fait Greta

  • Stéphanie C.

    Bonjour à tous,
    Je vous envoie ce message juste pour dire que c’est grâce à cette jeune fille que j’ai pu mettre un nom sur mes maux silencieux et mes difficultés relationnels que je rencontrais depuis toujours en société: J’ai voulu savoir par son biais ce que signifiait le Syndrôme d’Asperger même si je m’intéressais déjà à l’autisme, mais juste à titre informatif. Mon père avait déjà certains comportements qui se sont révélés similaires au mien. N’étant pas lui-même diagnostiqué, il a fallu du chemin pour comprendre et il y a seulement quelques jours, j’essaie d’avoir le maximum d’informations. Je suis encore très troublée par les témoignages : j’ai l’impression de revoir ma propre vie. Merci pour votre site il est très documenté et les articles sont intéressants. J’envisage maintenant d’entamer une procédure de diagnostic après tout ce temps, j’ai plus de 40 ans et j’ai l’impression de renaître.

  • Roselyne

    Bonjour, une petite vidéo de réponse à ce phallocrate. Oui, vous avez le bon mot, dont je n’avais pas eu l’idée.
    Vidéo hébergée sur une instance PeerTube (un machin de l’internet libre).
    N’hésitez pas à diffuser librement et joyeusement !

  • laure

    Je tout à fait d’accord avec votre raisonnement, c’est un personnage faible, je ne comprends pas pourquoi cet homme peut tenir de tel propos sur une adolescente de 16 ans, jusqu’à parler de sexe c’est mal sain. Bien sûr que les personnes avec autisme ont de l’empathie, et pourquoi les non autistes croient tout savoir qu’alors ils ne le sont pas? Pourquoi toujours se justifier? Pourquoi la méchanceté gratuite qu’alors on est sur un sujet écologique? En France les gens sont hypocrites, et se pensent intelligent parce qu’il sont neurotypique. 50 années de retard ils pensent toujours l’être?

  • isabelle de marseul-montéran

    Chère Alice
    Veuillez pardonner ma familiarité, elle vient de ma totale adhésion à tout ce que vous dites ! Nos enfants différents n’ont pas besoin de nous pour exprimer à leur manière ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent, leur force étant justement de ne pas être enfermés dans les conventionnelles opinions des adultes , leur faiblesse est justement hélas leur enfermement dans leur différence, handicap, quelque nom que cela porte ! Mais lorsqu’ils arrivent à en sortir par moment, c’est de la clairvoyance, écoutons les et soutenons les !
    Messieurs les soi-disant Grands, les Chefs, Présidents et autres petits Rois, ayez l’humilité de voir et entendre Greta comme une personne sensée , fine, bonne et pleine d’empathie . Elle a 16 ans ? Et alors ? Elle a tant à vous apprendre .
    Merci à Greta, elle a du cran et nous la suivrons, la défendrons, l’épaulerons .
    Merci à vous Alice
    Merci à tous les êtres différents et « informatables  » . Monsieur Onfray devrait ouvrir les yeux et son coeur , ses jugements à l’emporte-pièce sont crétins et minables et ne font pas honneur à sa pratique ! Mais est-il vraiment philosophe ????
    Isabelle de Marseul

  • Delcourt

    Monsieur Onfray,

    Greta Thunberg est notre dernière bouée de sauvetage, un miracle, l’ ultime chance qui nous soit donnée de sauver notre planète, et notre peau… sous réserve que de vieux révisionnistes du climat misogynes comme vous ne retardent pas irrémédiablement les effets de son action.

    • Patrice

      Bonjour,à tous, même s’il vous semble que je réponds au dernier post de M. Delcourt.
      Entre parenthèses, je ne sais pas si je réponds à « monsieur », ou à « madame » ou à « autre » ; « autre » étant a-priori le nouveau « genre inscrit » aujourd’hui dans les documents officiels. Ce qui fait que : « je me marre ! ». Oui ! parce que biologiquement, le genre est UNIQUEMENT déterminé par les chromosomes sexuels XX et XY. Oui, je sais aussi qu’aujourd’hui les neurosciences admettent l’existence de 5 genres psychologiques d’orientations sexuelles.
      J’ai remarqué que la très grande majorité des interventions ici ont été publiées dans un bref « laps de temps », surtout au regard du  » grand âge de notre planète », de ses bouleversements, retours en arrières, pas en avant, entre ses tranches de vies courant de ses ères glacières à ses réchauffements successifs. Je dirai donc qu’il me semble que vos interventions ont majoritairement été produites plus sous le « coup des émotions » qu’à l’appui de la Raison Logique, laquelle est le carburant naturel de l’évolution de toute Science.
      Ceci dit, qui est allé vérifier que les calculs avancés dans les publications du GIEC annoncent un taux d’incertitude variant de 1,5% à 250% ? Ce sont les Probabilités tirées des valeurs et des causes potentielles de réchauffement climatique conduisant au péril de notre chère Terre.
      Ensuite, Gréta à l’ONU, applaudie, encensée, félicitée… par tout le gratin politique, diplomatique (économique aussi) Mondial, a certainement apprécié les décisions d’URGENCE prises par ses derniers en matière de neutralisation des rejets carbonés (pas d’éradication, sinon la terre mourrait et l’homme ne pourrait plus respirer), à l’horizon de 2050.
      Or, les agressions à l’encontre de notre Terre et de son Environnement, ne se limitent pas à ces « effets de serre ». Non ! Le « Lobby vert » lui-même est une cause de dérèglement. Et, je ne rentrerai pas ICI dans des explications complexes susceptibles de le prouver. Puisque aussi bien ICI, peu d’entre-vous sont parvenus à prouver quoi que ce soit qui « tienne la route ».
      Puisque aussi bien, avant de juger un philosophe en disant qu’il ne l’est pas, il aurait été convenable de définir ce qu’est la Philosophie, et ce à quoi elle contribue dans l’élaboration de la Pensée comme dans celle de ses concepts. Evidemment, c’est de même pour parler des diverses formes connues et/ou étudiées de l’autisme, comme des autres formes de pathologies neurobiologiques et de leurs dérivés d’Intelligence neuronale inclus l’Intelligence artificielle.
      Eh bien, en l’espèce, je me permets d’affirmer que « l’événement GRETA » est un « NON EVENEMENT » en matière d’applications interventionnelles dont l’espoir est lié à une volonté collective de Sauvegarde de son patrimoine.
      La VIE sur Terre, en a connu beaucoup de GRETA avant GRETA. Et alors ? Non, non, surtout pas d’analogie, s’il vous plaît, non non, qu’on ne me re-serve pas le plat froid de l’histoire de Jeanne la Pucelle et de sa légende mystique : l’histoire sent trop l’excès de monoxyde de Carbone.
      Ceci étant, si vous voulez comprendre la « vie des substances », vitales comme nocives, pour notre Terre et pour son Environnement (dont nous humains, constituons des radio-éléments, qui sommes quelque peu « atomiques » aussi, producteurs de quelques isotopes,donc, de faits, radio-actifs, etc) je vous engage à puiser vos sources dans les enseignements de Chimie Organique, de chimie minérale, de Physiques nucléaire et Quantique, etc… Comment, ils sont enseigné le Vendredi ? Pas que, pas que : il y en a aussi le Samedi
      Allez va, sans rancune !

  • Duplan

    Une seule gene dans l histoire :
    1 si descolarisee comme cela semble etre le cas
    => inacceptable
    2 si 1 est vrai ma personnelle conviction qu effectivement cette gamine de 16 ans est l INSTRUMENT involontaire d une communication sur une sujet bien reel qui a minima devrait s interdire le 1 si il est vrai.

    Pour le reste la Medecine Psy et Neuro francaise relevant du Moyen Age …
    J ai par hasard decouvert dans le Point la Persistance de l usage autorise des Electrochocs ..hallucinant.

  • Mirjam

    Bonjour, je lis les commentaires… 100% OK avec votre analyse de cet abject article pseudo-philo…
    1. MAIS d’autre part: certains sont d’accord avec Greta, d’autres non. Persque tous révèlent un gros manque d’info concernant cette fille, je suis bien consciente qu’on n’a pas beaucoup d’infos en francais. Il y en a pas mal en anglais et en suédois, je sais bien que les Francais ne sont pas forts en maîtrise de langues vivantes étrangères. Résultat: certains portent cette ado aux nues, certains la descendent, mais presque personne ne donne des arguments, des infos sourcables et vérifiables. Pourriez-vous peut-être (je me pose la question) rédiger un article qui donne les infos dont on a tous besoin pour faire avancer la discusion? Qui finance ses déplacements, qui sont ses parents et que font-ils? Pourquoi atterri-t-elle soudain dans tous les meetings politiques mondiaux? Qui la met en avant? Qelle est la start-up qui l’a promue dès son apparition de ces fameuses « grêves » et qui la dirige? Cela serait indispensable, tous ces éléments vérifiables sont accessibles, mais cela nécessite quelques recherches en anglais et suédois. Les sources vérifiables permettraient d’éviter certains commentateurs de s’insulter et de se traiter de complotistes (n’importe quoi, décidément, quand on n’est déjà pas nombreux, en tant qu’autistes, non non, il faut encore qu’on se tire dans les pattes… c’est lamentable). Bref, pour éviter tout cela, quelqu’un pourrait-il faire ce travail de recherches et nous le mettre à disposition? Je lance un appel à la raison et à l’info sourcable, seul moyen de calmer certains commentaires très… émotifs (ben oui, ce n’est pas de leur faute, on manque d’infos!).
    2. Autre chose: ce qui me dérange profondément chez ce tapage médiatique autour d’elle, c’est que d’un seul coup, le monde entier a pris connaissance d’un type d’autisme dont peu connaissait l’existence jusqu’alors. Et non, ce n’est, à mon humble avis, pas du tout bénéfique pour nous. Explication: écoutez les railleries dont elle fait l’objet dans les couloirs des universités et autres écoles (je sais, je suis étudiante). Avant, nous, les Aspies, avions une appréhension de dévoiler notre atypicité, mais maintenant, c’est pire, si on dit qu’on est Aspie, on nous répond: « ah oui, comme Greta » et s’en suivent les mimiques et imitations peu flatteuses (pas contre nous perso, mais pour singer ses mimiques à elle. Je sais, ce n’est pas cool, on ne devrait se moquer de personne, mais c’est une triste réalité quotidienne). Bref: maintenant, on est obligé de dire: « oui, je suis Aspie, mais non, je ne suis pas Greta! » c’est un comble. Avez-vous, vous qui me lisez, aussi eu ce genre de réaction autour de vous? Avant, on était peu visible, maintenant, on nous colle cette image dessus. SOS…
    Bon courage à toutes et à tous.
    (PS: pardonnez le manque de c cédille sur mon clavier allemand.)

  • Collot

    Comme j’aimerais que ma fille autiste de 23 ans avec déficience intellectuelle ne sachant ni lire ni écrire, puisse écrire un texte comme le votre. Oui il y a plusieurs sortes d’autisme. Ce que j’aimerais aussi est que vous défendiez avec la même verbe ces jeunes femmes autistes qui n’ont pas la même notoriété que Greta mais dont on néglige de plus en plus la prise en charge parce qu’elles ne parlent pas!!!!!!