Intervention de Dionysia Tissot pour l’AFFA – Lausanne, 23 mai 2018


Dionysia Tissot, co-fondatrice et membre de l’AFFA, a fait une présentation sur l’autisme au féminin lors d’une journée d’échanges sur les interventions éducatives en autisme à la Haute école de travail social et de la santé – EESP, Lausanne, le 23 mai 2018

Dyionisia Tissot, lors de la journée sur les interventions éducatives en autisme à la Haute école de travail social et de la santé – EESP, Lausanne le 23 mai 2018

Dionysia y a présenté notre association et a apporté son témoignage poignant de femme diagnostiquée tardivement et de ces conséquences…

 

Extraits

« Aussi longtemps que les médecins se contenteront de ne traiter que les dommages collatéraux d’un TSA passé inaperçu, les femmes autistes continueront à aller mal, passant d’échec en échec, s’épuiseront dans de vaines tentatives de sur-adaptation. Elles ne seront pas prêtes à désemplir les cabinets médicaux et paieront le prix fort. »

 

« À l’adolescence, mon décalage s’est sérieusement accentué quand les filles ont commencé à s’intéresser aux fringues, aux garçons, au maquillage, au sortie. Je me souviens d’un moment de malaise un mercredi après-midi à la plage avec ma sœur et mes camarades. Elles riaient toutes  excitées avec des commentaires du style «il m’a regardé, il ma regardé !». Je me suis sentie désespérée, c’est là que j’ai pris conscience que j’étais… seule.

J’étais toujours très docile, acceptais que ma mère me refile ses vieux vêtements qu’elle ne pouvait plus mettre parce qu’elle avait pris du poids et hélas, j’avais la bonne taille. Je vous laisse imaginer les rigolades.
Mon adolescence a donc été… l’enfer sur terre. »

 

Retrouvez :

 

PDF24    Send article as PDF   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *