Fiable ou non ? Le danger de prendre les mots au pied de la lettre…   Mise à jour récente !


Un texte sur la fiabilité, par Magali, membre de l'association

© Mel - Flickr

J’ai beaucoup de mal lorsqu’une personne promet quelque chose et ne le tient pas (à moins de donner une explication valable). Cela me déstabilise. Les mots sont très importants pour moi : ils décrivent une réalité, que je me construis, visuellement. J’ai du mal, car moi, quand je m’engage quelque part, je tente vraiment d'aller jusqu’au bout, quitte à ce que cela me coûte beaucoup en énergie, voire financièrement... Je sais que j’ai parfois tort, mais c’est de la rigidité. La seule chose qui peut me pousser à rompre une promesse que j'ai faite, c'est que cette promesse nuise à ma famille proche. 

Mis à part cela, je n’écoute pas mes besoins, je n’écoute que mon engagement. J’attends alors naturellement qu’il en soit de même pour les autres.. et là, c ‘est le choc, c ‘est un imprévu pour moi.

Comment faire confiance en ces personnes qui, en quelques mots, peuvent fait écrouler toute une réalité, me laissant complètement déstabilisée ? J’ai du mal à voir en gris : je vois plutôt en noir ou blanc. Telles personnes sont fiables (très peu), et toutes les autres ne le sont pas, ou alors elles le sont juste quand ça leur apporte quelque chose. Elles ne pensent qu’à leurs petits besoins, leur bien-être. Leur ego, leurs petites affaires. Elles prennent, et ne donnent pas. Elles disent « oui », puis, « non », juste en écoutant leur besoin, juste parce qu’elles n’ont pas envie de se forcer.

Alors maintenant, je classe les personnes « fiable/pas fiable ».

Les personnes sont fiables uniquement quand ça leur apporte quelque chose, pour elles. Maintenant, lorsqu’une personne après avoir dit « oui », dit « non » sans explication valable, je la raye mentalement de ma tête. Je sais que je ne pourrai jamais compter sur elle.  Oui c'est radical, mais c'est la seule solution que j'ai trouvé pour me protéger.

 

 Témoignage d'Audrey*, membre de l'association

Cela peut paraître anodin surtout pour les personnes neurotypiques car je pense que c'est entré dans le langage courant, pour se mettre en valeur, pour « briller » aux yeux des autres, pour transformer la réalité afin de la rendre plus attractive : des détails ajoutés qui m'exaspèrent et qui me font voir la personne en question comme « pas fiable » pour reprendre le terme de Magali .

Par exemple, une femme d'un abord sympathique, qui a le sens du verbe et séduit avec un humour certain son auditoire, avait expliqué qu'elle avait été sollicitée par un centre expert pour un témoignage. Après discussion avec les personnes du centre expert il s'est avéré que c'était elle et seulement elle qui avait proposé son intervention .. d'autres « petits mensonges » ont été mis au jour par la suite mais peu importe, c'était déjà définitivement terminé pour moi, cela restera « la menteuse » et même si un jour elle relate parfaitement un fait sans le déformer, je n'arriverai jamais à la croire.

* Le prénom a été modifié afin de préserver l'anonymat

 

 

PDF24    Send article as PDF   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Fiable ou non ? Le danger de prendre les mots au pied de la lettre…

  • Lilith

    Le pire est lorsqu’une association, organisation ou autre dit dans ses description que l’on peut être anonyme, qu’ils ne nous jugent pas…etc alors qu’ils font tout le contraire.
    Il y a pas mal de contradictions comme ça dans la medecine pour femmes alors quand on est également autiste… 🙁