Retour de la conférence sur l’autisme au féminin, St Dié, 27 janvier


C’est une soirée riche en échanges et en émotions dans une salle pleine, à la maison Mosaïque qui accueillait une conférence entièrement dédiée à la thématique de l’autisme au féminin. En partenariat avec l’association Turbulences et Asperger Lorraine, l’AFFA a réuni plusieurs intervenantes autistes qui ont chacune développé un sujet différent.

Valentin Mérou, Marie Bertaina, Sandrine Humbert, Magali Pignard, Aristide Fleurdespois (exposante), Stef Bonnot-Briey, Cynthia Ruiz (organisatrice)

Magali Pignard a d’abord présenté les caractéristiques féminines de l’autisme qui se traduisent souvent par un intérêt spécifique plus socialement acceptable et des troubles de la communication et des interactions sociales moins marqués que ceux de leurs pairs masculins. Les premières études sur des personnes autistes portant presque exclusivement sur des garçons, cela a entraîné un biais dans l’analyse des comportements autistiques. Cela ce traduit aujourd’hui par un sous diagnostic de l’autisme chez les femmes et une moindre prise en compte de leurs problématiques particulières comme les violences sexuelles dues à leur naïveté ou l’épuisement résultant du camouflage social qu’elles opèrent pour tenter de masquer leur différence en public.

 

Stef Bonnot Briey a poursuivi cette série de conférence en abordant la thématique de la valorisation des compétences autistiques dans le cadre de l’emploi. C’est avec humour et bon sens qu’elle nous explique qu’avec quelques aménagements souvent peu onéreux et une information des personnels aux caractéristiques autistiques, l’intégration de personnes autistes est profitable aussi bien à la personne qu’à l’entreprise qui l’embauche. Pour cela la prise en compte des différences en matière de perception sensorielle est essentielle pour comprendre le fonctionnement de la personne et lui permettre d’exprimer son potentiel dans un environnement adapté.

 

Un intermède artistique a permis au public de découvrir quelques talents de personnes autistes avec un élégant spectacle de danse de Marie Bertaina accompagnée au violon par Valentin Merou. Une exposition de tableaux et de photographies nous a fait découvrir le monde au travers des yeux de diverses femmes de l’association Asperger Lorraine. Marie Bertaina a clôturé cet interlude esthétique par une démonstration de Kung Fu.

 

Les conférences ont ensuite repris avec une intervention de Marie Bertaina sur les hypersensibilités sensorielles. Elle y a expliqué le fonctionnement particulier des personnes autistes en matière de perception sensorielle et l’impacte que cela pouvait avoir dans la gestion de la vie quotidienne (anxiété, retrait partiel ou total de la vie en société, stratégies d’évitement…). Elle a également évoqué des techniques afin de réduire les difficultés engendrées par ces hypersensibilités : réduire les situations stressantes, adopter un régime alimentaire équilibré, hypnose et reprogrammation des connexions neuronales.

 

Valentin Mérou, seul homme intervenant de la soirée, nous a donné son point de vue sur les femmes autistes et leur capacité à travailler et exprimer leur ressenti au travers de témoignages riches. Il a également présenté l’ouvrage « Le cygne Bleu » écrit par Marie Bertaina, qui aborde différents aspects de l’autisme dans un roman-fiction inspiré par la vie de l’auteure.

 

Sandrine Humbert, art-thérapeute et plasticienne spécialisée dans l’accompagnement des personnes autistes a clôturé cette soirée en développant la thématique de la gestion des émotions.

 

Cette conférence a été un succès et a mobilisé un nombre conséquent de personnes. Elle a permis de réunir aussi bien des professionnels de l’autisme et leur faire découvrir ce sujet encore méconnu en France, que des femmes autistes qui se sont reconnues dans les interventions et les témoignages.

 

  • Des photos de l’événement sont disponibles ici  

 

  • Article sur la conférence, Vosges Matin, 09 février 2018 : 
article-conference-st-die-Vosges-Matin

 

PDF24 Tools    Send article as PDF   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *